Aqualifestyle-france
Hello everybody
Welcome to the forum aqualifestyle-France,
To share with aquarists the world, we have created an English section.
"Click here"


*****

Bonjour, soyez le bienvenue sur aqualifestyle-france.
aqualifestyle-france c'est quoi? "C'est un forum différent des autres"

Nous avons pour principe une règle d'or qui a était créé pour que la communication fonctionne.
- "Je ne critique pas, je donne mon avis et surtout j'explique pourquoi."

Nous œuvrons sur ce forum pour vous aider et bien entendu pour le bien de vos animaux, car nous sommes avant tout des aquariophiles responsables qui aiment les animaux.

Nous avons un regard neuf sur l'aquariophilie car nous prenons du recul en partageant et regardant au delà des frontières.
Notre objectif et de vous faire découvrir le vrai sens de l'aquariophilie, vous allez découvrir un monde différent.

Alors si vous voulez découvrir le vrai sens de cette passion, rejoignez nous.

Petit rappel : le forum fonctionne surtout avec firefox et google chrome
Internet explorer présente certains bugs.

Partagez
Aller en bas
avatar
Koi1
Modérateur Général
Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 2152

aquarium hôpital

le 2009-06-12, 10:20 am
L'aquarium Hôpital




Malgré tous les soins que l'on peut apporter à l'entretien de nos aquariums, ces derniers resteras quand même un milieu privilégié pour le développement de multiples germes pathogènes. Pour remédier à ces inconvénients certains aquaristes seraient tentés d'user exagérément de techniques de stérilisation, mais la maintenance d'un bac stérile est quasiment impossible. D'ailleurs cet état de stérilité présenterait en revanche un autre danger sous la forme d'une perte d'immunisation des poissons à long terme contre diverses maladies.

La présence d'un nombre réduit d'agents pathogènes dans le bac n'est pas alarmant dans l'immédiat car ils participent à la "vaccination" des poissons, en revanche leur prolifération quant à elle constitue un véritable danger. Hormis cette "promiscuité" des poissons avec les germes pathogènes présents dans l'eau, cette dernière peut parfois elle-même participer par des voies détournées à la contamination des populations animales. En effet, si cette eau n'est pas périodiquement et partiellement renouvelée, l'on pourra assister à une accumulation des métabolites et produits toxiques (Urée, Excrément, Nitrites, Nitrates, etc...) qui affaibliront la résistance physiologiques des animaux (c'est la raison pour laquelle les auteurs d'articles préconisent les changements d'eau).

Néanmoins malgré l'utilisation d'un matériel sophistiqué, d'un volume d'eau important, d'un changement partiel de l'eau, de conditions sanitaires satisfaisantes et, de nourritures appropriées certains poissons risquent d'être affectés par une maladie ou une parasitose si l'on omet de pratiquer la quarantaine pour tout nouvel animal à introduire dans l'aquarium d'ensemble.

Certaine maladies ou parasitoses restent longtemps en incubation (sur, dans l'animal, ou sur un substrat quelconque: kystes, tests, capsules, etc...) avant qu'elles soient diagnostiquées avec certitude, d'autres en revanches, se manifestent apparemment et se diffusant d'une façon fulgurante.

Un aquariste avisé peut par habitude déceler les premiers symptômes d'une maladie ou remarquer les premiers effets néfastes d'une parasitose. Il devra alors agir très rapidement. Une intervention prompte et discernée joue pour une grande partie dans la guérison de l'animal. L'isolement rapide d'un poisson malade sauvegarde la santé des autres animaux qui peuple le bac et, permet son traitement dans les meilleurs conditions. L'aquarium-infirmerie intervient opportunément dans ce cas. Qu'il s'agisse de l'utilisation d'une simple cuve en verre coulé, collé ou encore d'un aquarium-infirmerie plus élaboré (comme celui que nous présentons ici) l'essentiel est d'isoler le poisson malade.

L'aquarium-infirmerie fait appel à des moyens très simples. Le principe fondamental de sa technique de thérapie repose sur l'action bénéfique et conjuguée d'un mouvement d'eau accéléré et d'une stérilisation mécanique qui soustraient de l'environnement du poisson le maximum de germes pathogènes sans modifier la nature des composants médicamenteux employés pour lutter contre la maladie ou la parasitose diagnostiquée.

RÉALISATION DE L'AQUARIUM-INFIRMERIE
Le bac de traitement: Le bac en verre collé est à dimensionner en fonction de la taille maximale des animaux, à noter qu'il ne devra pas être inférieur à un volume minimale de 50 litres sinon le processus de la thérapie serait alors perturbé.

Contre ce bac sera collé une cuve à trois compartiments qui recevront respectivement différents accessoires (diffuseurs à airn combiné chauffant, siphon).

A la moitié de la hauteur du bac nous collerons deux plaques de verre inclinées qui feront office "d'entonnoir". La base de ces deux plaques sera collée sur un tuyau (transparent) sur lequel on aura préalablement pratiqué une ouverture sur toute sa longueur (rainure). L'un des côtés (obstrué) de ce tuyau sera collé contre la paroi du bac, l'autre côté (ouvert) aboutira dans le compartiment d'oxydation de la cuve annexe. Un treillis rigide et amovible reposera sur les extrémités supérieures de l'entonnoir. Ce treillis sera en somme le plancher du compartiment dans lequel est placé le poisson malade (ou en quarantaine). Ce treillis pourra être en acier inoxydable ou en matière synthétique non toxique. Quant aux dimensions des mailles elles seront naturellement inférieurs à la taille du poisson, l'essentiel est qu'elles laissent facilement passer tous les excréments, déchets, etc... issus du poisson malade.

Une jauge graduée en litres ou gallons pour nos amis anglais sera collée (et plastifiée) sur l'un des côtés de l'aquarium-infirmerie. Sa graduation devra tenir compte de la capacité totale de l'eau se trouvant dans toute l'installation (bac de traitement, cuve annexe, tuyaux et filtres) de façon à respecter scrupuleusement les doses des médicaments utilisés.

LES FILTRES

Le filtre principal (type EHEIM, SICCE, etc...). Ce filtre à GRAND DEBIT (180, 280 ou 500 l/h) aura pour but de créer un véritable courant d'eau (traitée et recyclée) capable de "laver" le poisson malade.

La masse filtrante dite "mécanique" sera composée d'un matériau neutre renouvelable, par exemple: sable de quartz (granulométrie comprise entre: 0,35 mm et 0,95 mm) ou mousse synthétiques à cellules ouverts (mousse bleu), ou encore laines de perlon, crylon, etc... Tous ces matériaux seront impérativement jetés après chaque traitement d'un poisson malade.

Ce filtre devra assumer à lui seul le plus gros de la filtration et créer le courant d'eau important qui est à la base de cette thérapie. Sa masse filtrante devra être absolument neutre et ne devra en aucune façon changer, modifier ou altérer la nature du médicament employé. L'eau filtrée issue du filtre principal sera dans une proportion de 80% rejetée directement dans le bac de traitement par l'intermédiaire d'une rampe de rejet perforée. Quant aux autres 20% d'eau filtrée, ils seront dirigés sur le filtre à Diatomées par le truchement d'un branchement de dérivation (réglable).

[color:0455=GreenLe filtre à Diatomées: Ce filtre spécial à faible débit aura pour mission d'effectuer une stérilisation mécanique des 20% d'eau filtrée préalablement sur le filtre principal.

Pour comprendre avec plus de discernement le pouvoir "stérilisant" des Diatomées il me semble utile de consacrer ici un petit moment à ce matériau.

Les Diatomées sont des algues unicellulaires (dulçaquicoles & marines). Ces algues possèdent un squelette siliceux. les Diatomées ont une taille qui varie entre 20 à 100 microns. Elles possèdent des perforations minuscules de l'ordre de 1 micron. C'est grâce à ces minuscules interstices qu'elles sont utilisés depuis fort longtemps en laboratoires comme filtre ultra-fin.

la finesse de cette filtration permet de retenir de nombreux micro-organismes retenus par mes Diatomées un grand nombre sont pathogènes. Les parasites véhiculés par les excréments, mucus et lambeaux de peau détachés, etc... sont presque tous retenus par les Diatomées.

Le colmatage des Diatomées étant assez rapide il est indispensable de ne prendre que l'eau ayant préalablement passée sur le filtre principal. Lorsque le débit du filtre à Diatomées est très réduit (colmatage) il faut changer la diatomite et jeter l'ancienne qui est saturé de micro-organise pathogènes.

Un peut plus sur se filtre.

La filtration mécanique à l' échelle microscopique est la technique idéal en matière de stérilisation, puisqu'elle ne provoque aucune interaction avec les substances dissoutes dans l'eau de l'aquarium.

Depuis de longues années sont couramment employées en laboratoire, en industrie et pour la stérilisation des eaux des piscines. Il s'agit de la filtration sur Diatomées.

La filtration sur Diatomées son application en aquariophilie est actuellement acquise.

La filtration sur Diatomées équivaut à une stérilisation "mécanique" puisque les interstices de la matière filtrante sont de l'ordre de 0,1 micron environ. Cette propriété permet donc de retenir la plupart des organismes uni & pluricellulaires pathogènes tels que les flagellés, Ciliés et autre micro-organismes qui constituent les stades successifs des maladies ectodermiques et endodermiques de nos poissons d'aquarium (Costia, Cryptobia, Hexamita, Spironucleus, Oodinium, Plistophora, Ichthyophthirius, Cryptocaryon, etc...).

Les filtres industriels et de piscine faisant usage des Diatomées demandent une pression de 1 bar au minimum, ce qui constitue déjà un handicap sérieux pour une application en aquariophilie. En revanche les filtres à Diatomées conçus pour usage en aquariophilie ne demandent quant à eux qu'une très faible pression.

ou trouver cette merveille?
http://www.diatomfilter.com/index.htm

LES ACCESSOIRES

Hormis le combiné chauffant (conseiller: Jäger) et le thermomètre (très précis) l'accessoire le plus important est la pompe à air. En effet la première phase du traitement de l'eau souillée est réalisé à l'aide de l'air
(oxygène en partie) diffusé dans la cuve annexe (compartiment d'oxydation). Dans cette cuve, l'eau souillée recueillie par la canalisation centrale va être soumise à un violent brassage et à une oxygénation intense. ces deux opérations vont d'une part scinder les matières organiques solides ( déchets, excréments et autres métabolites) et, d'autre par revitaliser le poisson malade grâce à un taux plus élevé de l'oxygène dissout dans l'eau.

Lors du choix des diffuseurs à air, on donnera la préférence à ceux fabriqués en porcelaine poreuse qui donnent de fines bulles et peuvent être facilement désinfectés.

FONCTIONNEMENT DE L'AQUARIUM-INFIRMERIE


Le bac sera rempli d'eau fraîche aux caractéristiques physicochimique-chimique assez semblables à celles de l'eau employée pour les aquariums. La température de cette eau sera porté à 1 ou 2 °C supérieurs à ceux maintenus dans les aquariums. des masses filtrantes neuves garniront les filtres. Le médicament spécifique à la maladie ou à la parasitose diagnostiquée sera ajouté à l'eau ( à la dose la plus faible).

Les filtres et les diffuseurs d'air seront mis en fonction de façon à ce que la température et le médicament soient uniformément répartis dans tous les éléments de l'installation.

Le poisson malade sera introduit dans le compartiment qui lui est destiné. Pour éviter le stress de ce dernier l'on recouvrira les parois du bac à l'aide de carton ou de feuilles adhésives ( couleur: vert foncé ou noir) et on laissera pour toute lumière qu'une petit ampoule électrique (veilleuse ou lampe témoin). Une fenêtre aura été préalablement découpée dans l'in des cartons de façon à observer le poisson à son insu.

Lorsque l'installation tournera en continu, il ne restera plus qu'à surveiller l'état du poisson et moduler la concentration du médicament en fonction de l'évolution ou de la régression de la maladie. On pourra élever encore la température de l'eau (thermothérapie) en surveillant attentivement la cadence respiratoire du poisson. Pour la mise en quarantaine des nouveaux poissons à introduire dans vos aquariums le même processus sera employé, mais sans la présence de traitement, à mions que ces poissons soient soupçonnés de maladies ou de parasitoses en incubation. Après la quarantaines les masses filtrantes utilisées sont également jetées.

Après tout traitement ou quarantaine l'installation complète et les accessoires seront désinfectés. Cette désinfection peut être réalisée en faisant tourner l'installation (sans masses filtrantes) avec de l'eau chlorée ou du permanganate de potasse. Chacun d'eux a ses avantages et ses inconvénients.

Les désinfectants comme le Chlore et ses composés sont à employer (pour la désinfection de l'aquarium-infirmerie) à la dose de 10 mg/L si la solution (eau chlorée) est en contact avec le matériel à désinfecter pendant une période de 24 h. Pour un temps de désinfection de 12 h la dose de Chlore sera porté à 50 mg/l, et à 150 mg/l pour une durée d'une demie-heure.

En ce qui concerne le permanganate de potasse la dose de contact avec le matériel à désinfecter sera de 30mg/l pour 24 heures et 100 mg/l pour une durée de 12 heures.

Après la désinfection au Chlore on aura soin d'effectuer un rinçage à l'eau pure jusqu'à disparition de l'odeur d'eau de javel. Un rinçage plus sommaire sera effectuée après l'utilisation de permanganate de potasse.

NOTA: cette méthode de thérapie exclue toute utilisation complémentaire d'Ozone ou de rayons Ultra-violets (UV) qui pourraient à eux seuls modifier ou altérer la nature des médicaments employés poue le traitement des maladies et parasitoses.



texte de Koi1


Dernière édition par Koi1 le 2011-03-27, 3:01 pm, édité 1 fois


Les animaux partage la terre avec humain, l'humain ne partage pas la terre avec les animaux.
Travailler est inutile, la preuve Jésus n'a jamais travailler.
avatar
Jo
Accros
Date d'inscription : 29/09/2010
Nombre de messages : 1556

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 2 fevrier 2011

Re: aquarium hôpital

le 2010-10-13, 7:04 am
Réputation du message : 100% (1 vote)
Super explication ton post, très interressant.
J'ai juste une petite question.
Le minimum est un bac de 50l, mais pour n'importe qu'elle espece (voir malawi pour mon cas). ?
Sa me semble asser petit.
Je veux m'acheter un aqua hopital, je voulais savoir qu'elle serai le meilleur compromis entre la grosseur du bac et l'utilisation que l'on en fait ? Effectivement ce n'est pas tout les jours que il y aura un p'tit poipoi dedans.... J"éspère Wink
avatar
Koi1
Modérateur Général
Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 2152

Re: aquarium hôpital

le 2010-11-05, 2:36 pm
Le minimum est un bac de 50l, pour que le principe de fonctionnement de se bac soit efficace pour n'importe qu'elle espece, pour des espèce plus grande il suffit d'un volume plus grand


Les animaux partage la terre avec humain, l'humain ne partage pas la terre avec les animaux.
Travailler est inutile, la preuve Jésus n'a jamais travailler.
avatar
carter
Modérateur Eau Saumâtre
Date d'inscription : 03/10/2008
Nombre de messages : 892

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 06/02/2011

Re: aquarium hôpital

le 2011-03-27, 9:52 am
Salut Koi je me suis permis d'éditer ce super sujet, de le colorer et de le mettre en post-it . Ce genre de bac reste indispensable .

Ne crois tu pas qu'il est possible d'en faire un non cyclé (bulleur + thermos-plongeur ) qui ne servirait qu'aux traitement à cours terme où le taux de NO2 ne montras pas, vu que le poisson n'y passeras que quelques jours ?


L'aquariophilie c'est comme Le savoir ,cela s'acquière jour aprés jour et au bout de votre vie ,si longue soit elle, on ne connait pas tous .

L'être humain n'est qu'un numéro que l'on remplace bien vite .
avatar
Koi1
Modérateur Général
Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 2152

Re: aquarium hôpital

le 2011-03-27, 2:57 pm
bien sur ont peut faire un bac non cyclé, mais il est préfèrable qu'il soit cyclé.


Les animaux partage la terre avec humain, l'humain ne partage pas la terre avec les animaux.
Travailler est inutile, la preuve Jésus n'a jamais travailler.
Contenu sponsorisé

Re: aquarium hôpital

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum