Aqualifestyle-france
Hello everybody
Welcome to the forum aqualifestyle-France,
To share with aquarists the world, we have created an English section.
"Click here"


*****

Bonjour, soyez le bienvenue sur aqualifestyle-france.
aqualifestyle-france c'est quoi? "C'est un forum différent des autres"

Nous avons pour principe une règle d'or qui a était créé pour que la communication fonctionne.
- "Je ne critique pas, je donne mon avis et surtout j'explique pourquoi."

Nous œuvrons sur ce forum pour vous aider et bien entendu pour le bien de vos animaux, car nous sommes avant tout des aquariophiles responsables qui aiment les animaux.

Nous avons un regard neuf sur l'aquariophilie car nous prenons du recul en partageant et regardant au delà des frontières.
Notre objectif et de vous faire découvrir le vrai sens de l'aquariophilie, vous allez découvrir un monde différent.

Alors si vous voulez découvrir le vrai sens de cette passion, rejoignez nous.

Petit rappel : le forum fonctionne surtout avec firefox et google chrome
Internet explorer présente certains bugs.
Aqualifestyle-france

forum d'aquariophilie responsable
 
Présentez-vous  AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  portailportail  

Partagez | 
 

 Fleuve Saint-Laurent (Canada)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cagouillard17
Administrateur
avatar

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 3761

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 29/04/2011

MessageSujet: Fleuve Saint-Laurent (Canada)   Mer 4 Aoû 2010 - 18:27

Fleuve Saint Laurent
Canada (Amérique du Nord)


Agrandir le plan



Thousand Islands in the St. Lawrence River as Lake Ontario drains towards the Atlantic Ocean. The salad dressing was invented here by a chef in one of the mansions that sit alone on it's own island Pictures, Images and Photos

St Lawrence River Pictures, Images and Photos

St Lawrence River Pictures, Images and Photos












Belle vidéo Achigan et alevins dans son milieu naturel


Le Saint-Laurent Royaume de la diversité :

Il fait partie des plus grands fleuves du monde et a contribué à l'essor économique et démographique du Canada. À la fois rivière, lac, estuaire et mer, le Saint-Laurent abrite plus de la moitié des espèces animales et végétales du Québec.

Le Saint-Laurent est l'un des plus grands fleuves du monde, tant sur le plan de la longueur que sur ceux du débit et de la surface du bassin de drainage. Avec ses 3 060 km, il se place su 19e rang à l'échelle mondiale pour ce qui est de la longueur. Il passe au 13e rang en ce qui concerne le débit moyen; le sien est en effet de 10 100 m3 d'eau à la seconde. Quant à la surface de son bassin de drainage, qui est d'environ 1 300 000 km2, elle est comparable à celles de la Volga, en Europe et du Gange, en Inde. Issu des grands Lacs, qui lui fournissent les quatre cinquièmes de son eau, le Saint-Laurent draine près de 10% des réserves mondiales d'eau douce. Pas surprenant que les Micmacs lui aient donné le nom de Magtogoek, c'est-à-dire "fleuve aux grandes eaux". Avec une telle étendue, on ne peut s'attendre à ce qu'un fleuve soit homogène. D'amont en aval, le Saint-Laurent se transforme. La force de ses courants, sa salinité, la hauteur de ses marées et de ses vagues, tout cela permet de diviser cet immense cours d'eau en cinq secteurs hydrographiques: le tronçon fluvial, l'estuaire fluvial, le moyen estuaire, l'estuaire maritime et le golfe. Des Grands Lacs à l'Atlantique, voici le portrait d'un fleuve aux multiples facettes.

La richesse des milieux humides :

Le tronçon fluvial, c'est la partie du fleuve qui s'étend de Cornwall, à la sortie du lac Ontario, jusqu'à Trois-Rivières. En certains endroits le long de cette section, le Saint-Laurent s'élargit et devient moins profond; son courant ralentit alors. Ces évasements naturels sont les lacs Saint-François, Saint-Louis et Saint-Pierre, et le bassin La Prairie. Entre ces plans d'eau relativement calmes, le fleuve, souvent étroit et agité, comprend des zones de rapides dont les plus connues sont celles de Lachine, du rocher Fendu, ;a Beauharnois, et du Côteau, à Valleyfield. Par ailleurs, entre Montréal et Berthier-Sorel, une centaine d'îles viennent embellir le paysage et modifier le débit du fleuve. Le tronçon fluvial et constitué d'une mosaïque de milieux naturels. Les zones où les courants sont faibles favorisent l'accumulation des sédiments et, par conséquent, constituent des habitats de choix pour les très nombreuses espèces de poissons qui y vivent et y fraient. Le lac Saint-Louis, qui est l'un des milieux aquatiques les plus riches du Québec, abrite 77 espèces de poissons d'eau douce et pas moins des 540 variétés de plantes aquatiques. De plus, le tronçon fluvial est, particulièrement autour du lac Saint-Pierre, le secteur du Saint-Laurent où l'on trouve la plus grande superficie de milieux humides littoraux. Avec ses herbiers de plantes submergées et émergentes, ses marais, ses prairies humides et ses marécages, le lac Saint-Pierre est un écosystème exceptionnellement riche. Les centaines de tonnes d'invertébrés qui s'y développent (insectes, crustacés, vers, mollusques) constituent une ressource alimentaire de choix pour de nombreuses espèces de poissons et d'oiseaux. Le tronçon fluvial accueille les deux tiers des oiseaux nicheurs du Québec; le goéland à bec cerclé, la sterne pierregarin (hirondelle de mer), le bihoreau gris, la sarcelle à ailes bleues, le canard colvert et le grand héron y trouvent gîte et nourriture. C'est d'ailleurs dans ce secteur du Saint-Laurent, à la hauteur des îles de Sorel, que réside la colonie la plus importante de grands hérons en Amérique du Nord.

Le mélange des eaux :

De la sortie du lac Saint-Pierre à la pointe est de l'île d'Orléans s'étend l'estuaire fluvial. L'eau y est douce, comme dans les tronçon fluvial; toutefois, contrairement à ce qu'on observe dans ce dernier, les eaux brunes de la rivière des Outaouais et les eaux vertes des Grands Lacs, jusqu'ici bien distinctes, se mêlent et se confondent. Dans ce secteur hydrographique, les milieux humides, quoique encore présents, sont beaucoup moins abondants que dans le tronçon fluvial. ILs n'en offrent pas moins des habitats de qualités à plusieurs oiseaux aquatiques, dont la grande oie des neiges et de nombreuses espèces de canards. De façon général cependant, la variété des communautés animales et végétales (biodiversité) diminue. Certains poissons d'eau douce, notamment le grand brochet, le crapet-soleil, la barbotte brune, la perchaude, l'anguille d'Amérique, le doré noir et l'achigan à petite bouche vivent dans l'estuaire fluvial. On les pêche à des fins commerciales et sportives.

De l'eau douce à l'eau salée :

Le moyen estuaire, quant à lui, s'étend de la pointe est de l'île d'Orléans à Tadoussac. Point de rencontre des eaux douces et salées, il constitue une zone de transition peu propice au développement des communautés végétales et animales. Conséquemment, la biodiversité diminue de façon marquée dans ce secteur. On n'y trouve qu'une dizaine d'espèces de poissons d'eau douce et quelques unes d'eau salée. Le poulamon atlantique et l'éperlan arc-en-ciel font partie des rares habitants de ce milieu inhospitalier. Quant aux invertébrés, si nombreux dans le tronçon fluvial, ils sont à peu près absents des eaux saumâtres du moyen estuaire. Seule la faune ailée abonde dans cette région, mais elle est peu diversifiée; elle se résume en fait aux immenses groupes d'oies des neiges et de bernaches du Canada qui se forment au moment de la migration. Pour ce qui est des plantes, celles qui semblent le mieux adaptées au moyen estuaire sont le scirpe d'Amérique et la sagittaire. Au point où le Saint-Laurent et le Saguenay se rencontrent, il se produit un mélange des eaux de surface et des eaux profondes. Cela entraîne la remontée d'éléments nutritifs. Ce secteur du moyen estuaire est donc très riche; il sert de refuge et garde-manger à de nombreux espèces végétales et animales, dont le béluga et certains poissons typiques que des eaux marines et saumâtres comme le hareng, la plie, la poule de mer et le capelan.

À la rencontre de l'Océan :

L'estuaire maritime, qui s'étend de Tadoussac à Pointe-des-Monts, présente des caractéristiques très semblables à celle du milieu marin. Une exception pourtant: la salinité y est moindre (de 25 à 30 parties pour 1 000 en surface). Quant au golfe, il est avec ses marées de 3 à 5 mètre d'amplitude et sa salinité de 32 parties pour 1000 en surface, une véritable mer. Le Saint-Laurent marin se caractérise par une faune benthique (vivant sur les fonds) colorée et d'une rare richesse. Oursins verts, étoiles de mer, moules bleues, anémones et éponges s'y côtoient, au grand plaisir des amateurs de plongée sous-marine. Plusieurs espèces de phoques et d'autres mammifères marins, ainsi que de nombreux oiseaux de mer comme le fou de Bassan, le cormoran, le huillemot et la marmette, vivent dans l'estuaire maritime et dans le golfe. Le homard, le crabe et la crevette, ainsi que de nombreux poissons comme le hareng, la morue et la plie, y sont pêchés à des fins commerciales ou de subsistances.

Un peu d'histoire :

C'est dans les récits de voyage, au XVIIIe siècle, que l'on trouve le nom de Saint-Laurent, toutefois, les Amérindiens l'appelaient «La Rivière qui marche», longtemps avant.

Les premiers Européens qui s'aventuraient sur ses eaux le désignaient «La Rivière des morues» ou «Grande Rivière». Mais c'est à Jacques Cartier, qui s'y engagea lors de son second voyage en Amérique, que les historiens occidentaux attribuent la découverte officielle du fleuve. Parti de Saint-Malo (France), en 1535, le navigateur arriva dans le Golfe après une traversée de presque deux mois. À l'occasion du Tricentenaire de ce débarquement, une croix a été plantée au parc Cartier-Brébeuf, dans le quartier du Vieux-Limoilou à Québec.
Finalement, c'est Samuel de Champlain (fondateur de la ville de Québec), qui imposa la désignation de Saint-Laurent pour identifier la voie d'eau que constitue le fleuve Saint-Laurent, même si on pouvait déjà trouver le nom dans les récits de voyages datant du XVIIe siècle, ainsi que dans de nombreux écrits et cartes dès le milieu du XVIe siècle.

Il n'en reste pas moins que le grand fleuve a reçu des désignations très variées, telles que: France Prime, Rivière du Canada, Mayne Rivier [...] avant de se nommer définitivement Saint-Laurent.

Le Saint-Laurent a joué un rôle fondamental dans l'histoire du Canada et du Québec. À partir du XVIIe siècle l'ouverture du commerce des fourrures marque un tournant dans l'histoire nord-américaine. Contrairement à la pêche qui se pratique à partir du littoral, le commerce des fourrures entraîne une pénétration profonde à l'intérieur des terres et une occupation sédentaire du territoire. Les Amérindiens voient leur mode de vie changer du tout au tout. Les Français, attirés par l'appât du gain, s'avancent de plus en plus dans la vallée laurentienne à la recherche de nouveaux territoires de traite.

Au XVIIe siècle le Saint-Laurent a la vedette. Il porte sur ses eaux de nombreuses expéditions. En 1603 Samuel de Champlain fait partie d'une première expédition qui remonte le Saint-Laurent; il pense alors établir la future colonie à Trois-Rivières (plus au Sud de Québec). Finalement c'est lors d'une nouvelle mission, ayant pour objet de fonder une base d'habitation le long de la voie laurentienne, que Champlain se décide pour le détroit de Kebec (Québec) où il fonde sa première habitation en juillet 1608.


Dans l'esprit de l'explorateur, qui rêve encore de découvrir la route des Indes à l'ouest du grand fleuve, Kebec est appelé à un brillant avenir ... C'est en fait grâce au grand fleuve que Québec a pu jouer à travers plusieurs siècles d'histoire les divers rôles stratégiques qu'on lui connaît, tels : comptoir pour le commerce des fourrures, lieu de peuplement, point d'arrêt pour la navigation océanique, forteresse de la Vallée du Saint-Laurent et enfin capitale de toute la Nouvelle-France, puis du Québec moderne.



Acipenser fulvescens
Acipenser oxyrinchus oxyrinchus
Amia calva
Labidesthes sicculus
Carpiodes cyprinus
Moxostoma anisurum
Moxostoma carinatum
Moxostoma hubbsi
Moxostoma macrolepidotum
Moxostoma valenciennesi
Ambloplites rupestris
Lepomis macrochirus
Micropterus dolomieu
Micropterus salmoides
Pomoxis nigromaculatus
Alosa pseudoharengus
Alosa sapidissima
Dorosoma cepedianum
Cottus cognatus
Cottus ricei
Myoxocephalus thompsonii
Cyprinella spiloptera
Exoglossum maxillingua
Hybognathus hankinsoni
Hybognathus regius
Notropis bifrenatus
Notropis heterodon
Notropis hudsonius
Notropis rubellus
Notropis stramineus
Notropis volucellus
Pimephales notatus
Rhinichthys atratulus
Scardinius erythrophthalmus
Semotilus corporalis
Esox americanus americanus
Esox masquinongy
Fundulus diaphanus
Hiodon tergisus
Ameiurus melas
Ameiurus natalis
Ameiurus nebulosus
Noturus flavus
Noturus gyrinus
Noturus insignis
Lepisosteus osseus
Morone americana
Morone chrysops
Morone saxatilis Striped bass
Osmerus mordax mordax
Ammocrypta pellucida
Etheostoma exile
Etheostoma nigrum
Etheostoma olmstedi
Percina caprodes
Percina copelandi
Sander canadensis
Sander vitreus
Ichthyomyzon fossor
Ichthyomyzon unicuspis
Lampetra appendix
Lampetra lamottenii
Coregonus artedi
Prosopium cylindraceum
Salvelinus alpinus alpinus
Aplodinotus grunniens
Umbra limi
Mise a jour 2010







Poisson



Dernière édition par cagouillard17 le Sam 28 Aoû 2010 - 1:26, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
connexion13380
Paradis des aquariophiles
avatar

Date d'inscription : 21/06/2010
Nombre de messages : 2111

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 15/03/2012

MessageSujet: Re: Fleuve Saint-Laurent (Canada)   Ven 6 Aoû 2010 - 0:21

Merci de nous faire à nouveau découvrir de si belles vidéos.


25L : Crevettes Neocaridina heteropoda var. Sakura.
25L : Crevettes Neocaridina heteropoda var. red cherry.
50L : à vendre (avec chauffage, pompe interne, thermomètre, pompe à air, couvercle plexy)
60L : Hôpital.
84L : Crevettes Caridina Cantonensis Grade A/B/SS/SSS Crystal red & black, Neocaridina heteropoda rili, 15 Danio Margaritatus, Pseudoepiplatys annulatus.
260L : bac de grossissement Discus.
450L : Amazonien : 7 Discus, Corydoras (8 trilineatus, 8 Aeneus, 3 Albinos, 1 sterbai, 2 schwartzi), 60 Paracheirodon axelrodi, 30 Hemigrammus Bleheri, 8 otocinclus affinis, 5 Biotodoma cupido, 2 Dicrossus filamentosus M/F, Apistogramma Eremnopyge F2, 1 Dekeyseria brachyura (L168).
Revenir en haut Aller en bas
tyrano34
Chercheur d'informations
avatar

Date d'inscription : 27/05/2009
Nombre de messages : 4552

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 31/05/2013

MessageSujet: Re: Fleuve Saint-Laurent (Canada)   Ven 6 Aoû 2010 - 16:15

1 vidéo = Perca flavenscens, lepomis (perche soleil) , exos lucius (brochet), Micropterus dolomieui (Smallmouth Bass)

2 vidéo = une carpe (?), Micropterus dolomieui , ictalurus catus,

3 vidéo = exos = http://www.totalcoarsefishing.com/differences.jpg

4 vidéo = Orconectes virilis = http://www.mrnf.gouv.qc.ca/publications/faune/ecrevisses-du-quebec.pdf
Revenir en haut Aller en bas
http://aqualifestyle-world.forumactif.org/
Cagouillard17
Administrateur
avatar

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 3761

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 29/04/2011

MessageSujet: Re: Fleuve Saint-Laurent (Canada)   Jeu 12 Aoû 2010 - 16:37

tyrano34 a écrit:
3 vidéo = exos = http://www.totalcoarsefishing.com/differences.jpg

oui un Tiger muskie [Maskinongé - Muskellunge - lat.: Esox masquinongy]

Ce poisson est un hybride entre le maskinongé et le grand brochet du nord (Esox lucius), ce qui en fait un poisson rare à observer dans la nature

filmé dans le fleuve Saint-Laurent, près de Brockville, en Ontario.




Poisson

Revenir en haut Aller en bas
athena34
Accros
avatar

Date d'inscription : 28/05/2008
Nombre de messages : 673

MessageSujet: Re: Fleuve Saint-Laurent (Canada)   Jeu 12 Aoû 2010 - 18:57

Et bien ce biotope a de quoi reveiller certains membre.

Donc déjà amia calva = koi1 super passionné de ce poisson

question pour on l'appelle le poisson castor ?


La salinité de ce fleuve , a combien de kilométre s'étend elle?

La chasse a l'harpon et elle reglementé dans cette partie si oui quelle sont les tailles pour chaque espéces.

la derniere vidéo montre un esturgeons , demandé a Jipaige notre geniticiens et spécialiste de ce poisson de nous parlé de ce poisson dans ce fleuve.
Revenir en haut Aller en bas
Cagouillard17
Administrateur
avatar

Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 3761

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 29/04/2011

MessageSujet: Re: Fleuve Saint-Laurent (Canada)   Sam 28 Aoû 2010 - 1:26






Poisson

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fleuve Saint-Laurent (Canada)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fleuve Saint-Laurent (Canada)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aqualifestyle-france ::   AQUARIOPHILE RESPONSABLE DE FRANCE  ::  Les différents biotopes du monde  :: Biotope Amérique du Nord-
Sauter vers: