Aqualifestyle-france
Hello everybody
Welcome to the forum aqualifestyle-France,
To share with aquarists the world, we have created an English section.
"Click here"


*****

Bonjour, soyez le bienvenue sur aqualifestyle-france.
aqualifestyle-france c'est quoi? "C'est un forum différent des autres"

Nous avons pour principe une règle d'or qui a était créé pour que la communication fonctionne.
- "Je ne critique pas, je donne mon avis et surtout j'explique pourquoi."

Nous œuvrons sur ce forum pour vous aider et bien entendu pour le bien de vos animaux, car nous sommes avant tout des aquariophiles responsables qui aiment les animaux.

Nous avons un regard neuf sur l'aquariophilie car nous prenons du recul en partageant et regardant au delà des frontières.
Notre objectif et de vous faire découvrir le vrai sens de l'aquariophilie, vous allez découvrir un monde différent.

Alors si vous voulez découvrir le vrai sens de cette passion, rejoignez nous.

Petit rappel : le forum fonctionne surtout avec firefox et google chrome
Internet explorer présente certains bugs.

Partagez
Aller en bas
Thomas
Thomas
Modérateur Aquarium Planté
Date d'inscription : 15/09/2010
Nombre de messages : 3334

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 07.01.2012

La grande barrière de corail en danger Empty La grande barrière de corail en danger

le 2012-09-14, 1:05 pm
La vidéo parle d'elle même , sa fou les boules ( c'est a la 37 minute et 20 seconde au jt de 20h le mercredi 12 )

http://www.france2.fr/jt/20h/


Dernière édition par Thomas le 2012-09-14, 9:05 pm, édité 1 fois


L'équipe aquarium planté est la pour vous aider.
Cliquez ici pour me rejoindre dans l'univers des aquariums plantés
indostomus
indostomus
Accros
Date d'inscription : 22/09/2010
Nombre de messages : 635

La grande barrière de corail en danger Empty Re: La grande barrière de corail en danger

le 2012-09-14, 8:56 pm
08.03.2012 coraux Mexique, 50% des coraux sont morts sacrifiés au tourisme. Australie, La Grande barrière de corail menacée par le charbon





Au Mexique : 50% des coraux sont morts, sacrifiés au tourisme.

Un rapport validé par le WWF indique que la moitié des mangroves et des coraux de la Riviera Maya ont disparu au cours des 30 dernières années. Ces refuges de biodiversité constituaient la seule barrière protégeant le littoral contre les cyclones et les ouragans.

Présentée le mois dernier à l’occasion de la Journée mondiale des zones humides, une étude scientifique approuvée par le Centre national de droit environnemental (Cemda) et le Fonds mondial pour l’environnement (WWF) tire la sonnette d’alarme. La zone de Cancún, célèbre pour ses somptueuses plages de sable blanc et ses temples mayas, a perdu 50% des mangroves bordant ses côtes, et vu mourir près de la moitié de ses récifs coralliens depuis 1976.

Il s’agit d’un grave problème au niveau mondial. Non seulement le récif produit de l’oxygène, mais c’est également une zone vitale pour des milliers d’animaux marins, pour les palétuviers et pour les algues. Il offre une dynamique essentielle au transport de larves, de plantes, de nutriments et de matière organique. Le récif protège aussi les villes côtières et le littoral contre les vagues, les tempêtes et l’érosion.

L’étude se base sur des observations du récif méso-américain et des mangroves menées entre 1976 et 2011 dans la zone de Tulum et de Solidaridad.

Véritables forêts sous-marines, les récifs coralliens absorbent une part importante du dioxyde de carbone libéré dans l’atmosphère. Le rapport s’inquiète du blanchissement accéléré du corail dans le golfe du Mexique et dans les Caraïbes. Il évoque une perte massive due au changement d’affectation des sols, aux ouragans et à la pollution de l’eau.

Pour les auteurs du rapport, les mangroves et le corail ont été “sacrifiés sur l’autel du tourisme”, malgré leur rôle essentiel pour la régulation du climat et la préservation de la biodiversité.

Ces phénomènes vont de pair: la destruction de la mangrove élimine le filtre naturel protégeant la mer des effluents pollués, tandis que la mort du corail perturbe la chaîne alimentaire de milliers de créatures marines et empêche la production de sable pour les plages.

Source milenio.com







En Australie

La Grande barrière de corail menacée par le charbon australien

Une fois de plus, croissance économique et protection de l'environnement s'affrontent.

Dernier exemple en date : la Grande barrière de corail, le plus grand ensemble corallien de la planète, qui abrite une exceptionnelle biodiversité, s'avère menacée par la flambée de l'activité minière - essentiellement de charbon - et de l'exploration de gaz en Australie, selon l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

"La Grande barrière de corail se trouve actuellement à un carrefour et les décisions qui seront prises au cours des deux ou trois prochaines années pourraient être cruciales pour la conservation à long terme du récif", s'inquiète, cité par le Guardian, l'organisme onusien, dont une délégation d'experts est arrivée sur la côte est de l'Australie, mercredi 7 mars, pour une mission de dix jours de contrôle des ports.

Tout est parti d'un léger incident diplomatique : l'an dernier, Canberra autorisait l'installation d'une vaste usine de gaz liquéfié naturel sur l'île de Curtis, au large de Gladstone (Queensland), tout au sud de la Grande barrière, sans en référer à l'Unesco. Et à Gladstone même, l'extension du port est en cours, des travaux qui feront du terminal charbonnier l'un des plus importants du pays. Or, les Nations unies, qui ont pour vocation de protéger ce récif inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité depuis 1981, doivent approuver les grandes décisions industrielles pouvant l'affecter.

L'Unesco, de même que les associations écologistes, voit ainsi d'un mauvais œil ces deux chantiers. Pour construire les installations, les entreprises devront en effet draguer le fond de l'océan, provoquant d'importantes quantités de déblais déposés au fond de la réserve et polluant l'eau.

Mais ce qui inquiète le plus l'ONU, c'est la multiplication des projets industriels dans le Queensland, Etat qui produit 55 % du charbon utilisé par l'industrie de l'acier dans le monde et le long duquel s'étendent les 2 600 kilomètres de Barrière de corail. Deux autres grands ports charbonniers sont à l'examen, à Hay Point et surtout à Abbott Point, qui deviendrait le plus grand terminal au monde.

Au rythme actuel de croissance et d'expansion portuaires, 10 000 navires chargés de charbon ou de gaz pourraient traverser chaque année la Grande barrière de corail, soit un par heure, selon Greenpeace, bien plus que les 1 722 bateaux entrés dans la zone du Patrimoine mondial en 2011. La capacité d'exportation du charbon du Queensland passerait ainsi de 257 millions de tonnes aujourd'hui à 944 tonnes en 2020, précise l'ONG.

Le risque, c'est bien sûr l'échouage de ces bateaux qui vont devoir naviguer entre les récifs et le déversement de substances toxiques ou de pétrole, comme ce fut le cas pour un navire chinois en avril 2010, au large de l'île Great Keppel.

Certaines espèces en danger, comme des tortues et dauphins, seraient par ailleurs menacées par l'industrialisation de masse de la côte.

Source : © Le Monde
Thomas
Thomas
Modérateur Aquarium Planté
Date d'inscription : 15/09/2010
Nombre de messages : 3334

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 07.01.2012

La grande barrière de corail en danger Empty Re: La grande barrière de corail en danger

le 2012-09-14, 9:10 pm
Mais ou va le monde c'est inadmissible


L'équipe aquarium planté est la pour vous aider.
Cliquez ici pour me rejoindre dans l'univers des aquariums plantés
Contenu sponsorisé

La grande barrière de corail en danger Empty Re: La grande barrière de corail en danger

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum