Aqualifestyle-france
Hello everybody
Welcome to the forum aqualifestyle-France,
To share with aquarists the world, we have created an English section.
"Click here"


*****

Bonjour, soyez le bienvenue sur aqualifestyle-france.
aqualifestyle-france c'est quoi? "C'est un forum différent des autres"

Nous avons pour principe une règle d'or qui a était créé pour que la communication fonctionne.
- "Je ne critique pas, je donne mon avis et surtout j'explique pourquoi."

Nous œuvrons sur ce forum pour vous aider et bien entendu pour le bien de vos animaux, car nous sommes avant tout des aquariophiles responsables qui aiment les animaux.

Nous avons un regard neuf sur l'aquariophilie car nous prenons du recul en partageant et regardant au delà des frontières.
Notre objectif et de vous faire découvrir le vrai sens de l'aquariophilie, vous allez découvrir un monde différent.

Alors si vous voulez découvrir le vrai sens de cette passion, rejoignez nous.

Petit rappel : le forum fonctionne surtout avec firefox et google chrome
Internet explorer présente certains bugs.

Partagez
Aller en bas
avatar
Koi1
Modérateur Général
Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 2152

acclimatation eau douce et marin

le 2012-10-10, 2:22 pm
Réputation du message : 100% (2 votes)
Acclimatation des animaux aquatiques

Suite à une discutions avec Laurent sur l’acclamation des animaux, il ma demander de refaire une fiche et de donnée mon avis.

L'acclimatation est le fait d'adapter un organisme vivant à un nouvel environnement. C'est une phase importante, à laquelle chacun est confronté lors de l'introduction de nouveaux poissons ou invertébrées. Elle est primordiale pour le bien être futur des nouveaux arrivants, ainsi que celui des anciens occupants.

En réalité, le terme d'acclimatation concerne plusieurs choses, et pas seulement l'acclimatation à l'eau. En effet, elle concerne à la fois les paramètres de l'eau (Température, pH, dureté, ...), mais également une adaptation à l'alimentation (surtout pour les espèces sauvages), aux stress ainsi qu'aux différents micro-organismes présent dans le milieu. On comprend donc que la phase d'acclimatation soit un phénomène étalé dans le temps et dure environ 3 à 4 semaines, voire plus.
Par exemple, l'acclimatation pour la température et le pH dure environ 24 heures, et pour la dureté, il faut environ 3 semaines.

C'est pour cela principalement que les poissons chez les grossistes passe environs 3 semaines pour passer de poissons d'importation direct à poissons acclimatées qui sont beaucoup plus cher que le premier.

Pendant toute cette période, le poisson dépense beaucoup d'énergie pour s'adapter au nouveau milieu, ce qui a pour conséquence un affaiblissement général, et en particulier de ses défenses immunitaires. Cela explique pourquoi il aura plus facilement tendance à déclarer une maladie, même avec des germes habituellement peu pathogènes ou dont le poisson était jusqu'à présent porteur-sain.

C'est pourquoi, le passage par un bac de quarantaine pour une durée de 3 à 4 semaines, voici un lien d'un bac hôpital, mais qui peut très bien faire l'affaire quant ont reçois de nouveau pensionnaire http://www.aqualifestyle-france.com/t3220-aquarium-hopital remplit avec de l'eau du bac principal, est une étape cruciale pour la protection à la fois des nouveaux arrivant, et celle des anciens occupants. En effet, cela permettra aux poissons de s'adapter aux nouveaux paramètres, sans rajouter le stress dû à la présence des autres poissons et à la compétition pour la nourriture. De plus, il sera beaucoup plus aisé de traiter une éventuelle maladie que dans le bac "d'exposition".

Il n'y a pas une acclimatation "type", en effet celle-ci sera différentes en fonction de paramètres comme la durée de transport, l'espèce concernée, et la différence de paramètres entre l'eau du sac de transport et celle du bac. Il est donc important de comprendre les différents mécanismes qui entrent en jeu.

Pendant le transport, les paramètres de l'eau se modifient du fait à la fois de l'apport de CO² dû à la respiration des animaux aussi que par les bactéries qui se trouve dans l'eau, qui acidifie l'eau (baissement du pH), l'activité bactérien engendre des modifications de la qualité de l'eau principalement des productions d'ammonium (NH3) / ammoniac (NH4+) et par les poissons (urines) et fèces.

Les éléments azotés (N) qui est en faite sont des matières fécales, urées (protéines) sont transformés par des enzymes en peptides qui sont à leurs tours transformés par d'autres enzymes en acide aminés sont décomposés en Ammoniac NH3 ou Ammonium NH4+ (suivent la valeur du pH (< ou > à 7,5) par des bactéries (Achromobacter, Bacillus, Clostridium, Corynebacterium, Flavobacterium, Nitrococcus, Proteus, Pseudomonas, Sarratia),

Afin de limiter ce phénomène pour les longs trajets (expédition des poissons par transporteur par exemple), les éleveurs consciencieux, mettent des pastilles d'oxygène dans l'eau ou gonflent les sacs de transport avec de l'oxygène pur, et font jeûner les poissons 48 heures avant le transport, pour limiter la production de déchets.

ATTENTION Toute fois pour certains poissons principalement les animaux du Sous-Ordre des Anabantoidei qui ont comme Famille les Anabantidae et Belontiidae ou tout autres poissons qui respire de l'air de temps en temps. Si ils respirent pendant le voyages de l'oxygène pure, il risque de détruire leurs labyrinthe et de mourir par la suite.

Pour une durée de transport inférieur à 6 heures, il y a peu de modification du milieu, et on peut faire une acclimatation dite "classique".

Pour une durée supérieur à 6 heures, le milieu va donc s'acidifier, et la concentration en ammonium commencer à augmenter.

L'ammonium non toxique, reste dans cet état dans une eau acide, avec une température peu élevée.

L'augmentation du pH et de la température transforment cet ammonium en ammoniac qui lui est très toxique.
Cela implique que le phénomène sera moins important pour les poissons vivant en milieu acide car l'eau ajouter sera elle aussi acide. En revanche pour des animaux vivant en milieu alcalin ou marin (Cichlidaes africains par exemple pour rester simple) il faudra être plus attentif.

Si la transition se déroule trop rapidement l'osmorégulation (changement de milieu à milieu trop différent) le poisson est soumis à un stress physiologique entraînant de graves perturbations, voir la mort.
Tous les changements de milieu doivent se faire dans une fourchette de paramètres la plus réduite possible et surtout de façon extrêmement progressive.

Pour une acclimatation optimale, il faudra donc prendre quelques précautions:

1/ Il est conseiller de tester l'eau du sac de transport afin d'évaluer les différences de paramètre (T°, pH, GH, conductivité, NH3/NH4+,...). De préférence avec des tests colorimétriques ou électroniques.

2/ Le paramètre auquel il faut porter le plus d'attention est le pH. En règle générale, on admet une modification de 0,5° pH et de 1 °C en température, par heure.
Afin de faire évoluer le pH en douceur, il est possible d'acidifier artificiellement l'eau du bac de quarantaine (avec laquelle on fait l'acclimatation) à l'aide d'un système CO² par exemple, pour réduire la différence de pH, puis plus tard le faire remonter progressivement à l'aide d'un bulleur. Cela concerne surtout les poissons vivant en milieu alcalin ou marin.

3/ On a vu que l'ammoniac est très toxique pour les animaux. Afin de limiter ce phénomène, il est possible d'utiliser des produits qui rendent l'ammoniac non toxique (comme des produit pour acclimatation ou tout simplement un conditionneur d'eau). La zéolite serait également efficace dans une moindre proportion. En revanche, il semblerait que l'utilisation de charbon actif soit peu efficace. (Il serait intéressant de vérifier tout cela en effectuant quelques test, avis aux amateurs)

On peut limiter au maximum le stress en coupant la lumière et en ajoutant du sel (Chlorure de Sodium) a une posologie de 1gr/Litre (1 %) à 3 gr/Litre (3 %) pour les poissons vivipares ou pour les poissons qui présentent des blessures, pour réduire la toxicité des nitrites (NO²) en eau douce. Augmentation de la température de 1 à 2 °C.

Cependant, cela élimine seulement l'ammoniac présent dans l'eau, mais pas celui présent dans le poisson. Il faut donc que l'acclimatation soit assez longue (jusqu'à 24 heures), pour permettre au poisson d'épurer cet ammoniac.

Plus la différence de paramètre est importante, plus l'acclimatation sera longue.

4/ Enfin, pour limiter le stress, il est conseillé d'effectuer l'acclimatation dans un seau, préalablement remplit à moitié d'eau du bac (chauffée si nécessaire afin de maintenir la température), à l'abri de la lumière, de mettre en place un goutte à goutte, laisser le sac déborder et les poisson sortir dans le seau. Ensuite, il ne reste plus qu'à transférer les poissons à l'aide d'une épuisette.

Donc en théorie, il convient d'adapter l'acclimatation à chaque situation et c'est pourquoi il est important de comprendre le mécanisme.
Cependant, cela n'étant pas réalisable par n'importe quel aquariophile, on peut établir quelques schémas "standardisés" pour simplifier l'acclimatation.

Méthode des 4/4 (environ 50 mn)

- Éteindre les lumières de l'aquarium.
- Mise à température des sacs : faire tremper le sac de transport contenant les poissons pendant 20 mn dans l'eau de l'aquarium.
- Prendre un seau et y vider le sac de transport avec les poissons.
- Ôter ¼ du volume d'eau du seau et le remplacer par le même volume d'eau de l'aquarium.
- 10 mn plus tard, ôter la ½ du volume d'eau du seau et la remplacer par l'eau de l'aquarium.
- 10 mn plus tard, ôter les ¾ d'eau du seau et la remplacer.
- 10 mn plus tard, transférer les poissons à l'aide d'une épuisette.

Méthode du goutte à goutte (environ 1 heure) (La plus utiliser).

- Éteindre les lumières de l'aquarium.
- Mise à température des sacs : faire tremper le sac de transport contenant les poissons pendant 20 mn dans l'eau de l'aquarium.
- Prendre un seau et le placer devant l'aquarium.
- Prendre un tuyau à air avec un robinet à une extrémité, et placer le tuyau dans l'aquarium et le robinet dans le seau.
- Amorcer le siphonnage et régler le débit du goutte à goutte.
- Vider le sac de transport dans le seau et tripler le volume d'eau en 1 heure.
- Transférer les poissons à l'aide d'une épuisette.


Méthode "asiatique" (environ 1 heure)

Cette méthode nécessite de l'oxygène médical, elle est donc plus onéreuse mais elle est particulièrement recommandée pour les poissons en souffrance ou de forte valeur marchande.

- Mise à température des sacs.
- Ôter la moitié du volume d'eau du sac et la remplacé par de l'eau de l'aquarium.
- Regonfler les sacs avec l'oxygène médical, et fermer hermétiquement.
- Laisser tremper le sac 1 heure dans l'aquarium
- Transférer les poisson à l'aide d'une épuisette.

Pensez à glisser votre main au dessus de l'épuisette afin d'éviter que les poissons sautent et se retrouvent par terre.

Dans tous les cas, l'eau de transport ne doit pas se mettre dans l'aquarium, elle doit être désinfectée puis jetée.

Pour cela l'eau du seau sera dénaturé par l'ajout d'eau de javel à une concentration de 5 ml de Javel par litres d'eau, pendant 30 minutes. le chlore sera par la suite dénaturé grâce au Thiosulfate de sodium et l'eau rejetée dans les égouts par la suite. La posologie du Thiosulfate de sodium est d'une à deux gouttes d'une solution à 10 % pour 10 litres d'eau.

Pour les aquariums après infection bactérienne par exemple, est le Peroxyde d'Hydrogène à 35% (eau oxygénée). 1 ml de Peroxyde d'Hydrogène par litre d'eau, pendant 24 heures.

L'avantage du Peroxyde d'Hydrogène c'est qu'il n'y a aucune trace ensuite, car H²O² se transforme en eau et oxygène. Donc aucun résidu.

Les plus : Pensez à demander si ce n'est pas fait de doubler le sac d'un isolant permettant de conserver la température et de rendre moins stressant le voyage pour le poisson.


Les animaux partage la terre avec humain, l'humain ne partage pas la terre avec les animaux.
Travailler est inutile, la preuve Jésus n'a jamais travailler.
avatar
bonhomme
Membre du Forum
Date d'inscription : 19/10/2011
Nombre de messages : 162

Liste de Maintenance
Mise à jour ::
http://aqua-univers.forumotion.com/

Re: acclimatation eau douce et marin

le 2012-10-10, 10:58 pm
Très bon sujet, merci
avatar
tyrano34
Chercheur d'informations
Date d'inscription : 27/05/2009
Nombre de messages : 4558

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 31/05/2013
http://aqualifestyle-world.forumactif.org/

Re: acclimatation eau douce et marin

le 2012-12-01, 4:43 pm
Koi1 a écrit:

Méthode des 4/4 (environ 50 mn)

- Éteindre les lumières de l'aquarium.
- Mise à température des sacs : faire tremper le sac de transport contenant les poissons pendant 20 mn dans l'eau de l'aquarium.
- Prendre un seau et y vider le sac de transport avec les poissons.
- Ôter ¼ du volume d'eau du seau et le remplacer par le même volume d'eau de l'aquarium.
- 10 mn plus tard, ôter la ½ du volume d'eau du seau et la remplacer par l'eau de l'aquarium.
- 10 mn plus tard, ôter les ¾ d'eau du seau et la remplacer.
- 10 mn plus tard, transférer les poissons à l'aide d'une épuisette.


Justement ne devrons nous pas désinfecté le sac par un rinçage d'eau du robinet (chloramine en action) avant l'introduction de celui-ci ?
Qu'en pense tu?


http://freshwater-gobies.actifforum.com/
Hello everyone, now I'm involved in a project to advance the care on the gobies. I continue to believe that sharing between the aquarist of world is possible.

A little support would be welcome.
friendship tyrano34
Cedric2
Accros
Date d'inscription : 11/10/2010
Nombre de messages : 815

Liste de Maintenance
Mise à jour ::

Re: acclimatation eau douce et marin

le 2012-12-05, 11:02 am
Bon sujet bien détaillé merci, personnellement j'utilise la méthode du goutte à goutte.

Il y aurait peut être une petite précision à faire pour une méthode d'acclimatation rapide quand il y a une forte odeur d'amoniac à l'ouverture du sac de transport non? A moins que ce soit la méthode des 4/4?
avatar
Koi1
Modérateur Général
Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 2152

Re: acclimatation eau douce et marin

le 2012-12-05, 12:01 pm
justement quant il y a une forte odeur d'amoniac, la méthode rapide n'est peut être pas la meilleur à utiliser. l'eau du sac à certainement un pH inférieur à 7. quant tu vas mettre l'animal dans une "meilleur eau" les ammonium (NH3) qui sont à l'intérieur de l'animal vas se transformer en ammoniac (NH4+) et la tu n'a que des yeux pour pleurais.

il est préférable de neutraliser les ammonium et après de faire l'acclimatation.


Les animaux partage la terre avec humain, l'humain ne partage pas la terre avec les animaux.
Travailler est inutile, la preuve Jésus n'a jamais travailler.
Cedric2
Accros
Date d'inscription : 11/10/2010
Nombre de messages : 815

Liste de Maintenance
Mise à jour ::

Re: acclimatation eau douce et marin

le 2012-12-05, 1:34 pm
D'accord, donc mettons demain je reçoit des poissons, j'ouvre le sac et je sens l'odeur d'amoniac, je fais quoi? Je mets un conditionneur d'eau dans l'eau du sac et j'utilise le méthode du goutte à goutte comme à mon habitude?
avatar
Koi1
Modérateur Général
Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 2152

Re: acclimatation eau douce et marin

le 2012-12-05, 1:41 pm
plutot du charbon actif, zéolite ou un conditioneur d'eau qui neutralise les NH3/NH4 et après le goutte à goutte habitulle.


Les animaux partage la terre avec humain, l'humain ne partage pas la terre avec les animaux.
Travailler est inutile, la preuve Jésus n'a jamais travailler.
Cedric2
Accros
Date d'inscription : 11/10/2010
Nombre de messages : 815

Liste de Maintenance
Mise à jour ::

Re: acclimatation eau douce et marin

le 2012-12-05, 1:48 pm
Merci pour les précisions.
Contenu sponsorisé

Re: acclimatation eau douce et marin

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum