Aqualifestyle-france
Hello everybody
Welcome to the forum aqualifestyle-France,
To share with aquarists the world, we have created an English section.
"Click here"


*****

Bonjour, soyez le bienvenue sur aqualifestyle-france.
aqualifestyle-france c'est quoi? "C'est un forum différent des autres"

Nous avons pour principe une règle d'or qui a était créé pour que la communication fonctionne.
- "Je ne critique pas, je donne mon avis et surtout j'explique pourquoi."

Nous œuvrons sur ce forum pour vous aider et bien entendu pour le bien de vos animaux, car nous sommes avant tout des aquariophiles responsables qui aiment les animaux.

Nous avons un regard neuf sur l'aquariophilie car nous prenons du recul en partageant et regardant au delà des frontières.
Notre objectif et de vous faire découvrir le vrai sens de l'aquariophilie, vous allez découvrir un monde différent.

Alors si vous voulez découvrir le vrai sens de cette passion, rejoignez nous.

Petit rappel : le forum fonctionne surtout avec firefox et google chrome
Internet explorer présente certains bugs.

Partagez
avatar
tyty
Invité
01082014
Animal-distribution est un magazine professionnel qui nous tiens au courant de l'évolution du marché animalier.
Certains sujets sont à revoir mais sinon l'approche est très intéressante.
Malheureusement le sujet est supprimé donc impossible de pouvoir le faire lire.

Donc je vais  reprendre chaque paragraphes et donner mon avis et surtout expliquer le pourquoi de cette crise aquariophile.
Mais avant je vais remonter tout les sujets sur le forum qui explique pourquoi nous sommes arrivé à ce niveau là.

En voici un exemple :
http://www.aqualifestyle-france.com/t8108-l-avenir-de-l-aquariophilie-en-france-est-il-en-grand-danger#75197
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

avatar
Bonjour, je me présente Laurent est je suis le webmaster de ce forum (alias tyrano34), j'utilise deux comptes. Voilà maintenant plusieurs années que j'ai pris l'initiative de partager ma passion dans le monde. C'est justement le partage dans le monde qui m'a permis de mieux comprendre cette passion.

Partagé entre le monde professionnel de l'aquariophilie et le passionné d'aquariophilie, je me permet d'intervenir sur ce sujet et de donner mon avis ainsi que mes observations.

Comme vous avez pus le constater, les invités peuvent répondre et ouvrir un sujet, donc n'hésité pas à donner votre avis en respectant notre règle d'or " Je ne critique pas, je donne mon avis et j'explique le pourquoi de cet avis".

J'espère que animal distribution ne m'en voudra pas de réciter certains paragraphes de leur sujet.

***********

Le marché de l'aquariophilie rencontre actuellement des difficultés. Soutenu un temps par
les segments eau froide, bettas, nanoaquariophilie, ces univers s'essoufflant, et les ventes de
vivant régressant

Tout à fait la crise aquariophile est bien réelle et même plus encore car ayant quitter le monde professionnel, j'ai pus observer de l’extérieur le mal être qui subsiste.

Cela se confirme par une grande baisse au niveau du marché aquariophile, surtout au niveau du vivant. Bien entendu cette baisse a était minimisé par l'arrivée de l'aquascaping et de la terrariophilie.

La diversité que les magasins indépendant fournissais n'a pas était reconduite dans les jardineries.

A ce sujet les jardineries ont développées le concept du 20-80, les 20 références qui représente les 80 % du chiffres d'affaire.

Ce qui a fait disparaître la diversité dans les rayons et aujourd'hui peut de gens s'intéressent à cette fameuse diversité qui nous aurais tous amener a développer notre passion.

A force d'élevage intensif, la qualité du 20-80 est en pleine diminution.
La baisse de la qualité sur le vivant joue aussi un rôle important dans cette crise.

L'aquariophile novice se retrouve avec des poissons fragilisés par cette élevage intensif.


Quand animal distribution parle de poisson d'eau froide , il parle surtout de poisson rouge, un poisson rouge est certes un poisson robuste mais aucun poisson ne peut supporter les erreurs des débutants.

Quand la personne ressort du magasin elle ne sais même pas ce que c'est un équilibre biologique , ce qu'on appelle un cycle d'azote.

Dés la première monté de nitrite le poisson tire sa révérence et au bout de plusieurs échec l'aquariophile, le débutant qui est plus un détenteur d'animaux aquatiques pour le moment renonce à cette passion et c'est la même histoire pour le Betta qui font partie du 20-80.

l'offre vivant rencontre de vraies difficultés.
Ainsi le chiffre d'affaires vivant sur l'eau froide comme sur l'eau chaude reculerait de 5 à 15 %.

Non c'est vrai!

Quand il commence par un petit aquarium du type nano, il n'a aucune chance de perdurer avec celui-ci sans le minimum de connaissance.
Et très souvent, il revend son aquarium sur les sites d'annonce et à force d'échec les gens sont de plus en plus nombreux à revendre leur aquariums et de ce fait le cours des prix sur les sites d'annonces est en chute libre.

Le novice se retrouve à brader son aquarium pour réussir à le vendre et le fait de perdre autant d'argent après la vente de celui-ci, il ne voudra plus retenter l’expérience.


des actions fortes doivent être envisagées pour redonner une vision positive
de l'aquariophilie auprès du grand public

Oui c'est certains et même il est primordiale que tout le monde réagissent et comprennent que la communication est la clé pour sauver notre passion.

mais aussi renforcer la place des spécialistes dans l'accompagnement des aquariophiles.

Tout à fait et surtout revoir les niveaux scolaires et les différents cursus qui définis un vendeur aquariophile, car aujourd'hui les enseignes privilégient le vendeur issue d'école de vente que celui issue de l'aquaculture.

Comme je l'ai expliqué par le passé, à force de presser la poule aux œufs d'or celle-ci c'est complètement épuisée (le client).

Il est primordiale que des spécialistes accompagnent le client (l'aquariophile novice) tout au long de la première année, afin de transformer le détenteur d'animaux en un aquariophile passionné.

Nous avons eu l'occasion d'aborder ce sujet ici
En voici ce qui est ressortis :

Webmaster a écrit:

Voici le commentaire d'un professionnel au sujet de ce débat:

Salut Laurent, l'aquariophilie est une passion, l'aquariologie est la science qui s'y rapporte; reste à savoir qui est qui, le super passionné qui n'a pas de diplôme ou le diplômé qui n'a pas la passion.

L'aquariophile s'amuse de son hobby, l'aquariologiste en vie mais à ma connaissance il n'y a pas de filière aquariologie pure et dure reconnue par l'état français en tant que telle.



**********

J'ai eu aussi le plaisir de parler avec Monsieur Anchordoqui Bernard directeur du Lycée Agricole Privé Saint Christophe (64310 Saint Pée sur Nivelle), qui ma confirmé que l'aquariologiste est un professionnel avant tout issue de l'aquaculture, car l'aquariologie est un module complémentaire des études d'aquacultures : http://www.lyceesaintchristophe.com/vie_act_pisc.htm , c'est une option que peuvent prendre les élèves.

Maintenant il existe deux type d'aquariologistes car lors de ma conversation avec le directeur de ce Lycée Agricole, il m'a informé que pour l'aquariologie pure, il faut voir avec l'université de Nancy : http://www.iutnb.u-nancy.fr/index.php?np=/baccplus3/lp_prodanim.htm

****

Lors de mes recherches je n'ai pas trouvé de titre professionnel reconnue (aquariologiste) par l'état.

J'ai pris mon courage à deux mains et j'ai contacté la Direction générale de l'enseignement et de la recherche (Ministère de l'agriculture et de la Pêche), j'ai pus obtenir plusieurs informations.

Aucun titre professionnel "aquariologiste" reconnue par l'etat
http://www.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat

Pas d'observatoire de métier dans cette profession, d'après le ministère cela viens du fait qu'il manque des structures, la fédération ou le syndicat n'aurais pas fait la demande pour que cette profession soit reconnue.

Pour cela il faut que des organismes professionnels représentatif et reconnue par l'état fasse la demande (qui montre qui sont intéressé par ce type d'offre d'emploi) avec l'appuie de leur fédération et de leurs syndicats.


****

Autre information :

"un capacitaire peut il être reconnus comme un aquariologiste?

Hélas non, le certificat de capacité n'est pas un diplôme qualifiant reconnu ...

Même le milieu professionnel devrait balayer devant sa porte et remettre de l'ordre.

Vous allez voir dans la deuxième partie que le milieu professionnel est en cause.

Dernière édition par tyrano34 le 2017-01-25, 9:58 am, édité 3 fois
avatar
Description du métier : http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/vendeur-euse-en-animalerie

Le Vendeur aquariophile est issue de deux milieux l'un de la vente d'animaux de compagnie et l'autre issue de l'aquaculture.

- Brevet d'études professionnelles agricole - spécialité Vente d’animaux de compagnie

- Baccalauréat professionnel
Technicien Conseil Vente en Animalerie


- BTSA Technico-commercial  - Animaux d'élevage et de compagnie

****

- Brevet d'études professionnelles agricole - Travaux aquacoles

- Baccalauréat professionnel Productions aquacoles

- Brevet de technicien supérieur agricole
Aquaculture


Et il existe d'autres circuits dont l'un est la Licence Professionnelle Productions animales option aquaculture et aquariologie
de l'université de Nancy , http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/visualisationFiche?format=fr&fiche=12212
à cause d'un recrutement au compte goutte dans le milieu de la recherche et de l'aquariologie certains se rapatrie sur le métier de vendeur aquariophile.

Nous avons aussi les autodidactes et les autres secteurs de ventes bac pro et bac +2 souvent sollicité à la place des spécialistes de l'animalerie.

Autre constat accablant, trop souvent les jardineries profitent des stagiaires pour remplacer le personnel qualifié, greta et autres organismes de formation.

Autre constat des vendeurs aquariophiles qui ont déjà le certificat de capacité non domestique et qui désire être embaucher ne peuvent pas faire valoir celui-ci car l'équipe compte déjà un personnel avec ce certificat.

Les jardineries savent que le minimum requis et d'avoir un seul membre de l'équipe capacitaire non domestique. Ce personnel qui a la capacité de  pouvoir passer les commandes aura donc un statut plus élevé et un salaire en conséquences.

Les autres membres du personnel qui seront embauché après celui-ci ne pourra pas faire valoir son droit d'avoir le même statut.

Conséquence, le vendeur aquariophile capacitaire non domestique qui n'est pas reconnue par son entreprise, n'a pas envie d'en faire plus de ce qu'on lui demande. Perte de motivation et de la passion.


Pour votre information :  


Un capacitaire domestique , peut commander 5 espèces de poissons domestiques comme par hasard elle font partie du 20-80.

La carpe Koï (Cyprinus carpio).
Les poissons rouges et japonais (Carassins auratus).
Les races et variétés domestiques du guppy (Poecilia reticulata).
Les races et variétés domestiques du danio (Brachydanio rerio).
Les races et variétés domestiques du combattant (Betta splendens).

Les autres espèces de poissons doivent êtres commandées par un capacitaire non domestique.

Un Scalaire. un Apistogramma, un Corydoras ...

Mais pour se faire, il faut que le vendeur capacitaire non domestique est mis sur sa liste de poissons, l'espèce qui corresponds a celle qui veux commander.

Si l'espèce n'est pas mentionné dans la liste de ses poissons, il n'a pas droit de la commander, sauf si il a mentionner le terme sp derrière le genre pour les nouvelles espèces qui seront décrites.

Vous pouvez en déduire que le vendeur aquariophile a beaucoup de contrainte pour vous proposer de la diversité.

Nous verrons dans la prochaine partie que la Direction Départementale de Protection des Populations est aussi coupable que nous dans la crise aquariophile.  


****

Comme vous l'avez compris tout ces circuits nous amène à un seul titre "Vendeur animalier".

- Il serait peut être temps de revoir tout le circuit pour définir un métier "Vendeur aquariophile", souvent ceux qui sont issue de l'aquaculture ont beaucoup plus de connaissances pour entretenir les poissons, qu'un vendeur issue du milieu de la vente.

Il nous faut des spécialistes issue de l'aquaculture et non des commerciaux.


Un autre point en rapport avec la crise aquariophile c'est le manque de support pour informer les gens qu'un poisson est un animal vivant.

Bien qu'une loi permet au vendeur animalier de dire non à une vente celui-ci ne pas dire tout le temps "non" .

En principe on refuse de vendre un animal si on sait que la maintenance de cet animal met en danger la vie de l'animal.

Tout les vendeurs vous dirons :

Si c'est pas moi qui fait cette vente, c'est le concurrent d'en face qui la fera et si ça se vois c'est mon responsable qui va me taper sur les doigts.

Au résultat l'acheteur ne devient qu'un simple consommateur et non un aquariophile qui transmettra son savoir et son envie pour cette passion. Ce problème est bien réel et il touche tout le secteur de la vente animalière.[/color]

Dernière édition par tyrano34 le 2017-01-25, 10:06 am, édité 1 fois
avatar
Bonjour,

j'ai l'impression que l'accumulation d'élément (crise, hausse des charges...) est fatale pour de plus en plus de jardinerie ces derniers temps, est-ce le cas par chez vous aussi ?

depuis juillet j'ai entendu la fermeture de 2 jardineries confirmé :

Delbard joué les tours : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2014/08/19/L-avenir-de-la-jardinerie-Delbard-en-suspens-2017214

19/08/2014 05:46
Déstockage intégral, repreneur hésitant, holding injoignable… Les 16 salariés du magasin Delbard, à Joué-lès-Tours, craignent pour leur avenir.


si j'ai bien compris c'est le même propriétaire que le delbard du mans dont j'ai eu des écho de fermeture (à confirmer)

Delbard poitiers : http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2014/09/04/A-Touffenet-la-jardinerie-Delbard-a-baisse-le-rideau-2033020
A Touffenet, la jardinerie Delbard a baissé le rideau

04/09/2014 05:41

et d'autre sont sur le fil du rasoir, la saison de noël et du printemps pourrait être décisif...
avatar
le 2014-09-14, 4:49 pmCagouillard17
le nouveau Delbard à poitiers était une vraie plaie pour se garer 50 places environ et à 2 km sur la même route un Jardi.. avec lui un vrai parking pas photo de la désinfection du delbard
avatar
Merci les amis , revenons au sujet.

Il ne faut pas oublier que le manque de personnel au niveau de la direction départementale de protection des populations "D.D.P.P (anciennement direction des services vétérinaires D.S.V) est aussi un facteur indirect sur la crise aquariophile, nous allons vous expliquer le pourquoi.

1 - Le Manque de contrôle sanitaire au sein des établissements des grandes chaines de jardinerie fait que l'incompétence du personnels n'est pas remis en cause.    

2 - Les dossiers en cours de certificat de capacités non domestiques ne sont pas traiter comme ils devrait l'être.

Conséquence :  Les vendeurs aquariophiles attendent depuis plusieurs années l’extension de leur certificat de capacité non domestique

Depuis quelque temps la D.D.P.P réduit les listes d'espèces des certificats de capacités non domestique.

Le manque de diversité est un grand facteur qui contribue à cette crise.

Regardez les rayons des magasins aquariophiles et vous pourrez constater que de nombreuses espèces comme les Guppy , les Platy ainsi que les Mollies et autre vivipares ont maintenant plusieurs variétés de couleurs.

Tout cela amène les gens vers un choix de couleurs et non vers la recherche d'un comportement d'un poisson voir même de s'intéresser à l' histoire du poisson.

Malheureusement aujourd'hui l'aquarium devient un tableau vivant décoratif qui viens agrémenté la maison.

C'est la que la publicité mensongère a joué son rôle, combien de fois nous avons vu des poissons de grande taille comme un scalaire se retrouver à échelle réduite et non respecté dans un aquarium de 96 litres.

Dans le foyer, l'image visuelle du poisson est devenue une représentation d'une décoration d'intérieur.


La plupart des gens ignorent ce que c'est un cycle d'azote, un équilibre biologique ...

Ils ne connaissent pas le principe de cette passion qui est avant un outil ludique pour apprendre et se poser les bonnes questions : Qui , quoi , pourquoi, comment et où

Voici un exemple de discours qu'on peut découvrir :

- Mon poisson rouge dans son bocal va bien, il vient piper à la surface pour me dire bonjour, ou pour réclamer à manger. Oh mon poisson rouge est mort, il a eu une belle vie, je l'ai gardé presque 2 ans

Pour information : La durée de vie moyenne d'un poisson rouge est de 10 ans et plus.

Quand on écoute les gens parler de leur maintenance, on se rend compte qu'ils ne connaissent rien sur les besoins réel de leur poisson et ne savent pas interpréter un comportement suspect.

Le vendeur aurais peut être dû passer plus de temps sur un descriptif des comportements suspect. Mais voilà que celui-ci ne dispose pas de temps pour le faire, car il est trop sollicité par de nombreuses taches journalière en dehors de son rayon (aménagement d'un rayon qui n'a aucun rapport avec ses compétences parce que l'entreprise ne veut pas embaucher un personnel de plus).

Autre possibilité, les compétences de notre vendeur ne son pas suffisamment bonne pour informer les gens sur la bonne maintenance.

Revenons dans le passé, bien avant que les grands groupes de jardineries s’accaparent le marché aquariophile.

Vous entrez dans les magasins aquariophiles indépendants où nous avions un gérant et un ou deux employés qui prenait le temps d'expliquer aux gens, les bonnes consignes. Dans ce temps là, la fidélisation et le partage de connaissance était leurs priorité. Ils savaient que si ils nourrissaient cette passion, celle-ci pourrait s'agrandir.

Mais voilà qu'aujourd'hui les grandes groupes veulent faire plus de rentabilité avec un minimum de temps et surtout un minimum de personnel.

Ce qui a crée pendant un certains temps le concept du gros panier où le caddie était remplis au maximum. Les gens ressortaient avec un maximum de matériels trop compliqués pour des gens qui sont inexpérimentés.

Voilà un autre facteur qui a participé grandement à la crise aquariophile, c'est que le client et ressortis avec autant de matériels mais avec peu d'information pour lui expliquer comment bien faire.
Ou alors le client est noyé dans un langage technique qui fait que arriver chez lui , il aura oublié le plus important.


Certains de ces clients vont aller sur internet pour chercher des informations et vont être confronté à la triste réalité de voir que nous pouvons trouver un maximum d'informations contradictoires.

Encore un autre facteur qui a participé à la crise aquariophile, les gens n'ont pas compris qu'avec internet , il faut se mettre à la place de l'autre avant de répondre ou interprété un fait.

Le manque de communication sur leur maintenance peut faire que chaque aquarium peut être différent des autres.

Voilà un autre élément,  les novices n'ont pas compris qu'il faut du temps pour cette passion.

Le manque de temps devient un phénomène de société, pourtant le temps existe, il suffit simplement de redéfinir nos priorités.

Seulement nous ne sommes pas rendu compte que nos priorités et nos choix sont influencé par la télévision.


Sans que vous en rendez compte, l'état contrôle la diffusion des informations. N'avez vous pas remarqué sur les chaînes nationales que les vrais émissions sur la nature ont disparus, tout est remplacé par des émissions de télé-réalité.

Sans le savoir, l'état contrôle vos pensées et vos connaissances ainsi que vos choix. Je sais que je me répète mais c'est pour votre bien Wink

L'aquariophilie pourrait être comparé à une petite porte qui vous libère de l'emprise de ce cocon médiatique.

C'est le Où!

Où vivent mes poissons, s'intéresser au lieu de vie de ses poissons, c'est comme lire la préface d'un roman d'aventure, et de fil en aiguille vous allez être amener à chercher des réponses sur le "quoi" et le "pourquoi" et son compère, le "comment" vous donnera les bonnes directives.

exemple :

- Où est exactement ce pays?
- Quoi comme poissons puis-je mettre avec eux?
- Pourquoi mes poissons ont cette forme si particulière?
- Comment je dois les nourrir?
...


Vous avez oublié que le temps peut vous permettre d'apprendre ceci. Quand vous avez besoins d'informations, vous décidez de parcourir le net et vous retrouvez dans l'arène avec des fauves (les passionnés puristes).

Où justement vous allez être confronter aux critiques des aquariophiles qui d'ailleurs beaucoup aurons oublié de vous expliquer le "Pourquoi" pour vous permettre de comprendre.

Pour le comment faire, ils vont vous l'expliquer mais comme vous n'aurais pas compris pourquoi vous allez essayer de faire votre propre expérience.

Celle-ci s'étant bien passé sur une période courte, vous allez vous retrouvez en contradiction avec les autres aquariophiles qui vont juger votre maintenance hasardeuse sur le temps. N'ayant pas bien accepté s
ces réflexions et ne sachant pourquoi, vous quitter le forum où vous avez subit un tas de critiques sans aucune explication.

Alors vous vous mettrez en recherche d'un autre forum, ou alors vous avez lus qu'un forum c'est très facile à le créer et donc vous avez décidé de créer votre propre forum.

Un forum de plus.

Voila une des autres grandes causes de la crise que nous vivons en ce moment, trop de forums tuent les forums, les gens ne savent plus du tout communiquer.
Ils ont oublié que l'intéressé "c'est le poisson" et non leur égaux.


Je ne mets pas en avant mon forum mais je veux juste vous expliquer pourquoi j'ai créé cette règle d'or : Je ne critique pas, je donne mon avis et j'explique pourquoi.

Nous avons pus constater qu'un client qui sort d'un magasin avec un peu de connaissances et qui tente sa propre expérience aura plus de chance de revenir vers le forum si celui-ci lui aura donner un avis et surtout expliquer le pourquoi de cet avis.

Malheureusement nous ne disposons pas suffisamment d'expérience négative écrite pour leurs faire prendre conscience de leurs erreurs.

Si seulement les gens prenez le temps de partager leurs expérience négative, peut être que la lecture de celle-ci pourrais leurs faire prendre conscience qu'ils mettent en danger leurs animaux.


Beaucoup de vendeurs aquariophiles sortie de ses différents cursus, ne prennent plus le temps d'enrichir leur expériences.
Certains proposent des mélanges d'espèces qui ne peuvent pas durer dans le temps.

Le client ayant écouté le professionnel, va constater sur les forums que le vendeur l'a mis dans l'erreur et que celui-ci à un manque de connaissances sur le sujet et il va donc en conclure que les vendeurs sont incompétents.

Alors que peut être un des vendeurs plus confirmés que les autres aurait pus aider cet aquariophile qui sera surement dans le besoin du fait de sa maintenance hasardeuse et de son manque de connaissance.

L'aquariophile sera noyé par tant de forums et tant de réponses différentes, il va constater que son manque de connaissances va avoir un impact financier plus important que prévu. Il va être blaser car il avait temps imaginé d'après les images des prospectus de retrouver chez lui ce petit monde de nature.

Voilà pourquoi de nombreux novices se retrouvent à vendre leur matériel sur les sites d'annonces.

Pour couronner le tout,  la crise financière et ce manque de temps font que  les gens sont moins intéressés par cette passion.

Ce manque d’intérêt pour la vrai passion fait qu'il a de moins en moins de vrai passionnés, car nous ne sommes pas éternel.

La preuve avec le temps, des magazines spécialisés ont disparus au détriments de magazines plus commerciaux qui s'adaptent à cette nouvelle clientèle de gens novices.

Les novices l'évoluent plus du tout vers le statut de l'aquariophile passionné.

A force d'être formaté par les jardineries , les novices recherchent le meilleur rapport qualité prix pour agrémenter leur tableau vivant qui ne respecte plus les conditions de vie de tout leurs poissons.

Ces novices vont alors trouver au sein de certains clubs aquariophile des prix attractif défiant toute concurrence.
Ce qui va provoquer un clash entre les magasins aquariophiles et le club du coin.

Alors que ce club aurait pus faire découvrir la diversité que dispose le magasin sur les stock liste et celui-ci aurait pus  mettre en place de l'élevage de sauvegarde et expliqué aux gens l'histoire de ces poissons qui sont trop souvent en danger parce que nous les avons oubliés.

D'après vous la crise aquariophile, elle profite à qui?

Bien entendu à ceux qui vont détruire les biotopes de nos poissons!
Car si vous n'intéressez pas à la diversité qu'offre cette belle passion, vous ne pourrais pas savoir que le milieu de vie de votre poisson va disparaître.

Le déséquilibre entre le poisson issue de l'élevage intensif contre le prélèvement  sauvage contrôlé ont aussi participé à la crise aquariophile.

Pour comprendre le déséquilibre, je vous invites à lire le sujet : http://www.aqualifestyle-france.com/t9214-la-verite-sur-nos-poissons

Malheureusement la censure médiatique à encore jouée son rôle et vous ne pourrez pas voir la vidéo dans le sujet, mais je penses que les commentaires pourrons vous aider à mieux comprendre la situation.

Dernière édition par tyrano34 le 2015-04-30, 5:51 pm, édité 4 fois
avatar
le 2014-09-15, 10:44 pmmick85
Réputation du message : 100% (1 vote)
c'est tout un système qui va être dur à changer,

coté fabriquant il y aurait des poins à améliorer, éclairage et volume de filtration souvent faible et pas toujours évident à modifier pour un novice ou couteux. Photo de présentation à revoir et pourquoi pas ne pas citer quelques biotope idéal pour tel ou tel volume...

Pour le vendeur sa rejoint ce que tu cite, il y a de tous... Celui débordé qui ne peut pas prendre le temps de conseillé, le manque de connaissance, la pression de faire du chiffre (commercial ou animalier), lassitude de vendre de l'animal déco...

du coté passionné on perd le coté échange devant une société de plus en plus individualiste, cela amène à de plus en plus de forum "privé", de club et de bourse. Pour au final perdre des lieux d'information, d'échange et tous le monde y perd, il y a tellement de bourse par moment que les pointures aquariophiles ne peuvent pas être partout et l'on perd de la diversité, de la qualité
avatar
Merci pour ton intervention et tes confirmations , je reprendrai le sujet un peu plus tard.
Mais comme tu l'a si bien souligné l'origine de la crise aquariophile viens de plusieurs facteurs dont un que je n'ai pas encore cité, c'est celui d'admettre que le problème existe.

La crise aquariophile est bien réelle, c'est en admettant que celle-ci existe que nous pourrons commencer à réparer nos erreurs.

Je me suis arrêté sur le sujet du déséquilibre entre l'élevage et le sauvage, donc pourquoi le sauvage à son importance sur le marché aquariophile, en gros que représente la diversité pour le marché aquariophile.
Si toi ou quelqu'un veux commencer le sujet qu'il n'hésite pas à le faire.

Merci


Bye tyty
avatar
le 2014-09-16, 4:27 pmraph62114
Réputation du message : 100% (1 vote)
Je pense que le déséquilibre élevage / sauvage viens aussi de pas mal d'espèce très difficile voir impossible a se faire reproduire en bac.
Pour ma part je pense surtout au tétraodon.
avatar
Merci pour ton intervention, c'est certains que certains genres ou bien une ou plusieurs familles peuvent représenter des difficultés aux niveaux de la reproduction.

Comme le Tetraodon et bien d'autres encore.
Seulement au jour d'aujourd'hui l'élevage intensif du 20-80 "ici" met en péril de nombreuses espèces et biotope et surtout le marché aquariophile.

L'équilibre est rompu, les médias et les sites de protections des animaux n'ont pas arrêté de nous dire que ce n'est pas bien de prendre des animaux sauvages. Fût un temps ils avaient raisons, mais ils ne savent pas prendre de recul et surtout se remettre en question.

Car aujourd'hui la survie des poissons sauvages d'eau douce dépend du marché aquariophile.
Pour les poissons marins c'est différent, nous devons mettre plus en avant l'élevage marin.

Pour revenir à l'eau douce, de grands groupes de jardinerie pensent qu'en supprimant la diversité provenant du sauvage, ils pensent qu'ils respectent leurs charte au niveau du respect de l'animal.

Mais il faut savoir une chose pour eux le simple fait d'écrire le mot élevage derrière le nom du poisson suffit d'en faire partis. Il n'y a presque pas de contrôle sur place pour vérifier si le poisson est vraiment de l'élevage.

Donc si vraiment ils voulait respecter leurs chartes, ils devrait déjà envoyer quelqu'un surplace pour vérifier si c'est bien de l'élevage. Un sujet sera fait sur ce thème Wink .

Donc freiner la diversité et concentrer le marché aquariophile que sur de l'élevage, c'est en réalité une chimère.
Au lieu de freiner la diversité, il devrait plutôt l'agrandir et pourquoi pas encourager le petit pêcheur du coin tout en respectant des quotas de pêche et une réimplantation d'espèces.

Depuis des années nous retrouvons sur les stock listes des néons sauvages, si vraiment la demande du marché aquariophile représenté une menace, l'espèce aurait disparus.

Mais voilà le fait de promouvoir que de l'élevage, vous mettez en danger les espèces sauvages, car les petits pêcheurs ne peuvent plus vivre correctement de la pêche de poissons d'ornement.

S'intéresser à l'histoire de vos poissons, c'est aussi s'intéresser aux biotopes.

Et on découvre que le biotope est mise en danger par l'homme, dû moins par des groupes industriels puissant qui veulent contrôler ce biotope pour exploiter les ressources naturels.

Donc le fait que les magasins limitent la diversité dans les rayons et que les médias et les lobbies de protections des animaux contribuent à encourager le mouvement de l'élevage intensif qui d'ailleurs eux ne se soucient pas de la santé de l'animal dans son biotope, vous vous rendez tout simplement aveugle face à la vrai vérité de notre monde.

Certains poissons d'élevage intensif que vous retrouvez dans vos aquariums, sont en grands danger dans leurs biotopes naturel et plus aucune espèce sauvages ou voir très peu sont ramené sur le marché.

La demande de poissons sauvage est tellement faible qu'il est difficile de trouver des pêcheurs pour faire le prélèvement.
Nous aquariophiles passionnés somme obligé maintenant d'attendre plusieurs années pour retrouver une espèce.

Supprimer la diversité, c'est aussi favoriser certains fléaux qui mettent en danger de nombreuses espèces.

Un des plus grands fléaux sont les espèces invasives, Tilapia , Channa , Pacu ...  
   
Ces poissons qui ont étaient ramené par les pêcheurs ou bien sur une décision gouvernementale de leur pays afin de trouver une solution financière ou alimentaire, du fait que le poisson d'ornement ne rapporte plus aucune ressource financière.

Hé oui vous avez une part de responsabilité.

Cette passion nous amène à découvrir l'histoire de nos poissons , les pays (différents biotopes) , les êtres humains , le partage , la cohésion.

Je vous laisse méditer sur le sujet Wink


...

Comment d'après vous, les magasins peuvent réagir pour éviter que cette crise prenne de l'ampleur?
N'hésité pas à donner vos idées  Wink

Le sujet est ici

Dernière édition par tyrano34 le 2014-09-20, 3:17 pm, édité 1 fois
avatar
le 2014-09-20, 10:30 amraph62114
C'est clair que toutes les espèces reproduite en bac depuis plusieurs années sont aujourd'hui très différente de se que l'on peut trouver dans la nature je pense au guppy voir même au discus.
Ont pourrais même penser que ces espèces ont été contraint d'évoluer et de s'adapter à une vie en bocal.
Par exemple je parie que si tu te rend en animalerie et que tu interoge un client acheteur de guppy en lui disant que son biotope et l'eau saumâtre, la plupart te répondront :
- c'est quoi un biotope?
-c'est quoi saumâtre?
-je l'achète pour les couleurs!
avatar
Oui c'est certains que tu auras ce style de question, mais si nous voulons que les novices s'intéressent un peu plus au monde de l'aquariophilie, il faut les faire rêver.

Pour cela il faut les immerger dans notre monde avec des photos et des vidéos ainsi que des aquariums qui représentent plusieurs biotopes.

Ces novices vont engendrer sans le savoir de nouveau échec auprès d'autres novices.
L'effet boule de neige, hé oui le novice qui aura eu de nombreux échec et un manque d'information risque de détériorer son matériel.

Beaucoup de gens qui n'ont pas eu les consignes pendant la vente ou bien qui n'ont pas pris le temps de lire détériorent le matériel.
Pensant que cela provient d'une mauvaise manipulation et ne connaissant pas l'origine problème, ces novices vont arrêter et mettre en vente tout leurs matériel sur les sites d'annonces.

L'aquariophile qui aura acheté ce matériel défectueux va se retrouver avec le même problème, et celui va devoir trouver une solution financière pour réparer celle-ci.

Voila pourquoi la communication lors d'une vente à toute son importance, il faut absolument que le vendeur passionné fournisse le maximum d'information.

Donc comme vous l'avez compris le manque de temps qui devait être consacré aux clients est aussi une des conséquences de la crise aquariophile.

Les sites d'annonces ont aussi participé à celle-ci indirectement et ça nous pourra pas changer.
Donc il faut régler le problème à la source.
avatar
le 2015-05-01, 11:32 amWebmaster
Je reviens sur le sujet des clubs et des associations d'aquariophiles.
Elles ont aussi leurs part de responsabilité dans cette crise mais elles ont était aussi des victimes.

Beaucoup d'entre nous ont pus remarquer que les bourses de poissons ont perdu en qualité et aussi en diversité.

Pendant la période fast des forums, les groupes associatifs se sont rapprochés d'eux pour faire leur publicité.   Seulement certains clubs n'avais pas le même objectif et un manque de communication a créé une rupture. Certains forums ont donc crée leur propre club.

La crise financière a touché notre pays et de ce fait les budgets des mairies pour les milieux associatif ont était réduit voir même supprimé.

Beaucoup de petits clubs ont dû trouver des solutions financières, dont le recrutement massif de nouveaux membres, il a était mis en place en promettant des prix super intéressant sur le matériel et le vivant.

Le vrai passionné membre du club est blasé par l'arrivé massive de gens non passionnés qui sont venu uniquement pour profiter des promotions.

Beaucoup de passionnés partirons de ces clubs et continuerons la passion à l'écart des autres.

Ceux qui vont rester au sein de leur club essayerons tant que mal de résister à cette crise,pour cela ils vont diminuer le nombres d'aquariums chez eux parce qu'il se sont rendu compte que le novice n'est pas intéressé par la diversité et la rareté du poisson qui propose.

Encore une fois blasé, le passionné va s'éloigner de l'aquariophilie de maintenant, celle que les grands groupes de jardineries ont créés avec le fameux 20-80.

C'est tout simplement l'histoire du serpent qui c'est mordu la queue est qui tourne en rond.

Les clubs se retrouvant avec peu de passionnés et beaucoup de novices sont en sursis et leurs priorité devient la bourse du club , là ou celle-ci pourra vendre l'élevage de ses membres.

Seulement ce n'est pas les novices qui font de l'élevage, c'était les passionnés.
Donc le club trouve sa solution en passant une commande chez un grossiste.  Il va essayer de proposer un peu de diversité mais d'années en années, le constat sera le même c'est le 20-80 qui est demandé, le poisson classique qu'on retrouve dans le magasin du coin.

L'information remonte jusqu'au oreille du vendeur aquariophile est découvre que les mêmes poissons qu'il propose son vendu a moitié prix et surtout en grande quantité sans comptez la présence de certains professionnels qui vendent du matériel que lui aussi propose.

Il dit halte à la concurrence avec l'aide des syndicats et c'est pour ça que l'abus de certains clubs mettent en danger l'avenir de ces bourses qui était a l'époque des bourses d'échanges.

Et c'est la fédération française d'aquariophilie qui défens ce droit de pouvoir vendre de l'élevage d'agrément et surtout d'organiser ce type d'animation.

Seulement nous avons oublié qu'une fédération doit être forte pour nous défendre et ce n'est plus le cas.

Certains clubs sont intéressés par ces rentrées d'argents et non par la maintenance de la diversité (élevage de sauvegarde), d'autres ont choisis cette solution pour subsister.

On ne pas juger surtout en connaissant le pourquoi.

Le problème de la crise aquariophile repose sur un ensemble d'éléments qui sont tout en rapport les uns avec les autres.

avatar
le 2015-05-03, 12:28 amSandy Fish
En colère moi animalière, je trouve inadmissible que des animaliers vendent un aquarium et disent aux clients de le mettre en eau et de mettre déja 2 jours après des poissons.

C'est quoi le CYCLE DE L'AZOTE révisez ou apprenez le si vous ne savez pas, grrr.

J'ai eu 2 fois des clients qui sont allé chez (Truffaut) et aucun produit ne sont prescrit Sad  résultat perte de tous les poissons et bien bravo, il suffit que les clients donnent beaucoup à manger et au résultat une montée de nitrite (ceux qui ai souvent le cas), les professionnels sont où?

Je pense qu'il faut remonter la pente pour ne pas saccager notre metier et encourager les clients pour qu'ils soient contents mais pas déçu, les clients ont du mal aussi à comprendre car chacun a sa version. Voila mon coup de gueule, désoler et soyons professionnel ;-)
avatar
le 2015-05-06, 5:48 pmeidge 54
Réputation du message : 100% (1 vote)
Bonjour à vous,

Sujet passionnant pour des aquariophiles impliqués de longue date .je pratique l’aquariophilie depuis plus de 30 ans, spécialisé dans le bassin amazonien en Amérique du sud. Je possède un aquarium avec principalement du discus et un orchydarium sur le dessus pour récupérer la chaleur et y avoir quelques pousses de provenance de mes pérégrinations entre alter do chao et la frontière Colombienne. Il faut dire que je suis un mordu un de ses aquariophiles qui ne baisse pas les bras.

Voilà pour vous planter le décor.

Et pour faire rêver et faire des envieux je vais en Asie une fois par an, filmer principalement les fermes a discus, en Malaisie a  Kuala Lumpur, et a  Penang, ou  Singapour ou nous allons également  au concours de discus.la Thailande aussi fait partie de notre circuit quand ce n’est pas aux Philippines ,faire une petite descente chez Michel Capot, ou chez Dexter Chang.

Voilà pour la partie asiatique ou je film les fermes a discus des reportages qui sont destinés pour notre club, mais aussi les maisons de retraite et les maisons de la nature .je monte les films en documentaires sur pinnacle studio 15 ou je maitrise tout d’ A a Z.

Pour vous complaire à une situation déjà envieuse, je vais une ou deux voir trois fois par an en amazonie, surtout dans la region de Santarém ou un de nos copains possède une chiaccarra avec 10 ha de forêt et traversé par un igapo contenant quelques sujets de scalaires voir de discus, mais aussi d’indésirables avec quelques serpents !!! Amazonie oblige.

Nous dormons dans nos hamacs, sous le auvent  écoutant les bruits de la forêt,( les singes hurleurs se répondent d’un groupe a un autre dans la canopée, puis quand le jour se pointe ,ce sont les aras qui passent au-dessus  de nos têtes en jacassant à qui mieux mieux il nous faut nous balader avec nos lampes car nous sommes également au milieu du nid de mygale et autres chauves-souris, ayant trouvé refuges dans la toiture, bref cela fait un peu plus de 10 ans que nous sillonnons cette région à la recherche de discus dans différents rios.

Un programme qui nous captive toujours autant, plonger en snorkeling et filmer les poissons de type discus en version sauvage dans leur biotope. Un plaisir à l’état pur. Nous vivons le plus simplement possible, très proche de la nature sans pollution extérieure, je veux dire pas de téléphone, pas de radio, pas de télévision, en Amazonie le soir tombe vite et il fait nuit autour de 18h30, un rituel, ou nous nous retrouvons devant une caipirinha, seul écart dans notre vie (arrière a la civilisation) une vie sommes toute simple et nous rapprochant des indiens borari.

Cela nous permet de prendre du recul sur notre vie européenne, et de revenir plus serin .Voilà pour le bon côté aquariophilie nature.

Des histoires et des aventures ils nous en soient arrivés, avec la chance de dénouement heureux. Chavirer en pirogue, piqué, par toutes sortes de bestioles, depuis les moustiques, les Fourmies, par un serpent venimeux, alors évidemment cela laisse des souvenirs.


*****************


Je suis membre d’un club, cofondateur, ou la fréquentation s’effrite, la crise, et le manque d’enthousiasme, l’emporte sur l’intéressement des membres plutôt intéressé par les prix et les promotions en tous genres. Le bénévolat, et le plaisir de rendre service ne les concerne pas                 l’hémorragie est bien plus importante que l’on ne pourrait croire.
La vie de famille prenant le plus, pour ne laisser quelques miettes a la version divertissements. Une fuite en avant incontournable, devant des activités de loisir, apportant détente, et Joie de vivre.

Nous avons surement loupé quelques choses, car la relève dans les clubs n’est pas assurée. Nous l’avons vu et vécu lors de notre concours de discus  le 18 et 19 avril derniers le Paris Grigny discus show. Pas d’intervenant en dessous de 50 ans, une catastrophe pour le milieu aquariophile, ou un désistement permanent et des excuses fantaisistes pour ne pas participer à diverses activités.

Nous allons nous concerter pour organiser un prochain concours dans 2 ans, mais après, qui prendra la relève ?   Pourtant nous faisons une place chaque année pour emmener vers demain découvrir l’Amazonie, notre Amazonie !!!

Cela demande réflexion et concertation pour revigorer un vivier en perdition. Je reste à la disposition de chacun, à votre écoute  pour vous redonner gout à la vie, à la nature à  l’aquariophilie.

                                                                                                     Eidge 54
avatar
Merci mon ami, tu as une écriture qui nous transporte, ces quelques lignes nous font rêver.

Pour revenir sur le sujet principale , voila ce que nous pouvons mettre en évidence.

eidge 54 a écrit:

Je suis membre d’un club, cofondateur, ou la fréquentation s’effrite, la crise, et le manque d’enthousiasme, l’emporte sur l’intéressement des membres plutôt intéressé par les prix et les promotions en tous genres. Le bénévolat, et le plaisir de rendre service ne les concerne pas l’hémorragie est bien plus importante que l’on ne pourrait croire.

La vie de famille prenant le plus, pour ne laisser quelques miettes a la version divertissements. Une fuite en avant incontournable, devant des activités de loisir, apportant détente, et Joie de vivre.

Nous avons surement loupé quelques choses, car la relève dans les clubs n’est pas assurée. Nous l’avons vu et vécu lors de notre concours de discus  le 18 et 19 avril derniers le Paris Grigny discus show. Pas d’intervenant en dessous de 50 ans, une catastrophe pour le milieu aquariophile, ou un désistement permanent et des excuses fantaisistes pour ne pas participer à diverses activités.

Nous allons nous concerter pour organiser un prochain concours dans 2 ans, mais après, qui prendra la relève ?   Pourtant nous faisons une place chaque année pour emmener vers demain découvrir l’Amazonie, notre Amazonie !!!

Cela demande réflexion et concertation pour revigorer un vivier en perdition. Je reste à la disposition de chacun, à votre écoute  pour vous redonner gout à la vie, à la nature à  l’aquariophilie.

                                                                                                     Eidge 54

Merci pour ton partage, je ne vais pas répondre tout de suite parce que j'ai eu le plaisir de discuter avec la secrétaire d'un club qui a exposé les mêmes constats mais avec des solutions. C'est pour cela que je vais lui proposer d'intervenir sur le sujet.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum