Aqualifestyle-france
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-52%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Miler
63 € 130 €
Voir le deal

Aller en bas
Koi1
Koi1
Modérateur Général
Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 2153

Lac Kyoga Empty Lac Kyoga

2010-01-13, 1:19 pm
Lac peu profond qui comme les lacs George ou lac Bisina et les lacs, moins important, Nakivali et Lac Kachira, se situe entièrement en Ouganda (les lacs Victoria, lac Edouard et lac Albert ayant tous les trois une partie de leurs eaux et une frontière avec les pays adjacents). Ce lac situé à 914 mètres d'altitudes s'étend sur une superficie d'environ 1 720 km² pour une profondeur moyenne de moins de 4 mètres et une profondeur maximale d'environ 5,70 mètres. Le lac Kyoga situé dans le réseau hydraulique des grands lacs d'Afrique de la vallée du grand Rift, n'est pas lui-même considéré (comme les lacs Tanganyika ou lac Victoria) comme faisant partie des grands lacs.

La Rift vallée est une faille de plus de 8700 kilomètres, orienté sur un axe nord/sud et qui se créa, il y a des millions d'années lorsque la croûte terrestre s'effondra, après avoir été soulevée par l'activité volcanique. La dépression part de la vallée du Jourdain traverse la mer rouge, l'Ethiopie, le Kenya et la Tanzanie et se termine dans le Delta du Zambèze, au Mozambique. Quand deux plaques parallèle qui flottait sur le magma liquide, se heurtèrent l'une contre l'autre, la roche la plus tendre s'effondra, formant une tranchée avec une chaine de lacs salées, tandis que les roches les plus dures, poussé vers le haut formère une chaîne de montagnes aux pentes raides. Les innombrables cônes volcanique de la région de la Rift vallée, sont d'intéressant vestige de ce passé agité.

C'est à la fin du Miocène que de complexe mouvements tectoniques de la terre ont renversé le drainage Est-Ouest et permis à la rivière Kafu (rivière s'écoulant vers l'Ouest) de s'inverser et de s'écouler vers l'est créant ainsi une zone indécise entre les lacs Victoria et Édouard, le lac Kyoga était née. Lac qui était à l'origine une partie du lac Victoria et rejoignait, comme aujourd'hui, directement le lac Albert au niveau de la partie Sud du Nord de l'escarpement de crevasse, au niveau des Chutes de Murchison.


Hydrographie : rivière, affluent, effluent.

Le lac Kyoga est principalement alimenté par le Nil-Victoria, importante rivière qui traverse le lac et qui est régulé par le barrage hydraulique de Nalubaale à Jinja, à environ 280 km au nord-est de la ville de Kampala. Le Nil-Victoria porte ce nom que dans son périple d'environ 500 km, entre les lacs Albert et Victoria en Ouganda et c'est au Nord du lac Albert en remontant en amont qu'il prend souvent la dénomination de Nil-Albert. Il remonte alors vers le Soudan, où il est connu comme le Bahr al Jabal ("rivière de la montagne"). C'est à partir des chutes de Ripon près de Jinja en Ouganda que le Nil Victoria traverse le pays sur 500 km et mesure une longueur d'un peu moins de 120 km de sa sortie du lac Victoria à Jinja jusqu'à son entrée dans le lac Kyoga à Namasagali. Le Nil-Victoria ne compte pas moins de 14 genres et environ 35 espèces de Cichlidae de la grande famille des Haplochrominiens.

Une autre rivière située dans la région du Mont Elgon, volcan bouclier aujourd'hui inactif, qui culmine à 4 321 mètres entre le Kenya et l'Ouganda et situé dans les forêts montagnardes, est au même titre que la rivière Nil-Victoria une rivière qui alimente le lac Kyoga, mais de moins grande importance.

La régulation du niveau des eaux du lac Kyoga s'effectue principalement par l'intermédiaire de son émissaire, les chutes de Murchison, situé dans le secteur oriental du parc du même nom, le parc national de Murchison. S'étendant sur près de 3840 km², le parc national de Murchison (1952) est le plus grand parc de l'Ouganda et est considéré comme étant l'un des plus spectaculaires parc du pays. Les chutes de Murchison abrite également une grande diversité d'espèces d'animaux (55 espèces de mammifères en 1952) comme : l'éléphant, l'hippopotame, de grands groupes de girafes de Rothschild, le buffle, les crocodiles, l'antilope ainsi qu'une multitude oiseaux aux couleurs chatoyantes (calao terrestre ou la rare cigogne au bec en sabot). Les chutes de Murchison fûts découvertes par le couple d'explorateurs Baker et sa femme.

L'Ouganda (et le lac Kyoga) est sujet à un climat tropicale tempéré par l'altitude. Une saison chaude de décembre à février avec des températures plus élevées au nord qu'au sud du pays. Puis, deux saisons des pluies, la première juste avant la saison chaude pendant les mois d'Octobre, novembre et décembre et une deuxième entre mars et mai. De façon générale l'Ouganda et le lac Kyoga ne manque ni de pluies, ni d'eaux et jouisse de température agréable tout au long de l'année.


La faune aquatique du lac Kyoga compte pas moins de 46 espèces de poissons dont certaines sont endémiques au lac et dont les plus communes sont (principalement les espèces alimentaires) Lates niloticus, Synodontis victoriae, Engraulicypris argentus, Barbus kiogae, Tilapia esculenta, Tilapia variabilis, Mormyrus kanumme, Clarias mossambicus, Schilbe mystus et Haplochromis macrodon. On y rencontre également un certain nombre d'espèces de Cichlidae possédant parfois des modes d'alimentation des plus inventifs : des Haplochromis piscivore, au corps souvent fuselé et chasseur de poursuite avec notamment un certain nombre d'espèce de la grande troupe des Haplochrominiens et du genre Haplochromis : Haplochromis orthostoma, Haplochromis sp. cf. dentex, Haplochromis cf. Worthingtoni "torpedo kribensis" mais également des pedophages comme Haplochromis parvidens et quelques autres racleur épiphytique ou insectivore.

Particularité, le lac Kyoga (au même titre que le lac Victoria) a été sujet fin de l'année 1950 à l'introduction d'espèce invasive et prédatrice. En effet une espèce comme la perche du Nil ou Capitaine (Lates niloticus), introduit fin 1950, à d'une part, contribué considérablement à l'augmentation de la production de pèche, mais également et malheureusement, due à sa prédation, contribué à la disparition d'espèces native et autochtone (Haplochromis et autres petites espèces).

http://aqualoury.fr.gd/Page-d-h-accueil.htm


Les animaux partage la terre avec humain, l'humain ne partage pas la terre avec les animaux.
Travailler est inutile, la preuve Jésus n'a jamais travailler.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum