Aqualifestyle-france
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -43%
Roborock S5 max
Voir le deal
311.49 €

Aller en bas
Koi1
Koi1
Modérateur Général
Date d'inscription : 19/01/2009
Nombre de messages : 2153

Lac Turkana Empty Lac Turkana

2010-01-13, 5:41 pm
Situé au Kenya et en Éthiopie, le lac Turkana (anciennement lac Rodolphe ou lac Rudolf) est le plus vaste et le plus septentrional des lacs de la Rift vallée, situé seulement à 375 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il s'étend sur environ 250 km à partir de la frontière éthiopienne, formant une longue bande d'eau qui n'atteint jamais plus de 50 km de largeur. Il s'avance dans les Highlands d'Éthiopie ou plusieurs cours d'eau, dont la rivière Omo, s'y précipitent. Le lac Turkana offre un panorama grandiose, c'est le quatrième lac d'Afrique par sa taille et le plus grand lac permanent au monde situé au cœur d'un désert, cette véritable mer intérieure couvre 7 500 Km².

Ce lac alcalin n'est qu'à 375 mètres au-dessus du niveau de la mer et sur la rive la température s'élève parfois dans la journée à 50°C. Il est dit, que l'eau s'évapore de plus 10 mètres par ans, en cumule, c'est ce qui fait la forte salinité du lac. Certain orage qui balaye le lac la nuit, son parfois d'une extrême violence, même pour l'Afrique.

Le lac Turkana possède de grandes fluctuations du niveau de ses eaux suivantes les saisons et les années. Ce lac était jadis beaucoup plus grand qu'aujourd'hui. Il y a environ 100 000 ans, son niveau aurait été de 150 mètres plus élevé et était l'une des sources du Nil. Il y a 8 000 ans, il s'étendait de la vallée de l'Omo au lac Baringo et communiquait avec le Nil. À ces époques la faune et la flore étaient plus riches et plus variées.

Lac endoréique
Dans un lac endoréique africain de type fluvial, comme les lacs Tchad, Naivasha, Chilwa et Ngami, les eaux restent douces. Au contraire, pour d'autres lacs de types évaporatifs, comme les lacs Nakuru, Magadi et dans une certaine mesure le lac Turkana les eaux sont salées.


On pense que le comte Samuel Teleki von Szek un explorateur Hongrois, est le premier homme blanc qui arriva à un lac gigantesque couleur Jade, en 1888. En l'honneur de son protecteur, Ludwig von Höhnel l'Archiduc Rodolphe d'Autriche, Von Szek le baptisa "Lac Rodolphe". C'est dans le cadre d'une Africanisation que le président Jomo kenyatta en 1975, changea le nom en celui de lac Turkana en 1975.

Voici la description d'un voyageur sur les eaux couleur Jade du lac Turkana : " Un lac d'une incomparable beauté, à l'intérieur, des terres entourées de roches volcaniques et de chaine de collines de teinte violette qui, durant le jour, est illuminé par l'éclat du soleil et, la nuit, recouvert d'une arche pailleté d'étoiles. Dans l'eau, les algues forment un kaléidoscope qui va du gris ardoise au bleu diamant, sous les nuages perpétuellement changeants. Mais la plupart du temps, les rayons du soleil donnent au lac les teintes verts sombre auquel il doit son surnom de lac Jade".

Hydrologie

Le Lac Turkana est alimenté a 80% par la rivière Omo, un fleuve qui prend sa source en Éthiopie et qui se déverse par son delta au niveau de la petite portion du lac qui appartient à l'Éthiopie et par des rivières intermittentes descendue des Haute Terre centrales Kenyanes, mais n'a aucun exutoire.

Le parc national de Sibiloi se situe à l'est de la partie inférieure du premier tiers nord du lac Turkana. Le parc national de Sibiloi s'étend sur une superficie de 1 570 km², il s'étend jusqu'à 1 km dans les eaux du lac Turkana : ce parc compte la plus grande colonie de crocodile du monde et en compte plus d'une douzaine de milliers. On compte également sur les rives du lac de Jade, de gigantesques colonie de flamant rose, colonie qui rappelle beaucoup celle des lacs Nakuru ou Natron.

Rappelons que le parc national de Sibiloi a fait l'objet de plusieurs grande découvertes après des fouilles archéologiques, sur les sites préhistoriques de Koobi Fora. Le lac Turkana est vraisemblablement l'emplacement du si controversé "berceau de l'humanité". Richards Leakey, fils de Louis et Mary Leakey, le célèbre couple de chercheur, y a découvert le crâne et les os de "homo habilis" ou "humain habile" autrement dit, un être humain suffisamment développé pour concevoir et utilisé des outils. Plus de 80 hominidés, indiquant un âge approximatif de 3 millions d'années, ont également étés découvert sur le site de Koobi Fora.

L'île du Sud, devenu parc national en 1983, est la plus grande île du lac. L'île du Sud couvre 3900 hectares et englobe sur son périmètre, une portion de 1 km du lac. Comme Sibiloi/Île Centrale, le Parc national de l'île du Sud (PNSI) est un lieu de reproduction pour les crocodiles, les hippopotames et une diversité de serpents vénéneux. C'est une zone étape d'importance capitale pour les oiseaux d'eau migrateurs du Paléarctique : 220 000 oiseaux s'y arrêtent dont la moitié sont des bécasseaux minutes. Le PNSI est une des Zones importantes pour les oiseaux définies, au Kenya, par BirdLife International.

L'île centrale, également classé parc national en 1983 est un volcan en activité, qui crache parfois de la fumée chargé en soufre. Le parc a été classé parc national afin de protéger l'air de reproduction des crocodiles.

La faune aquatique
C'est au Nord du pays et dans les alentours du Lac Turkana que le Kenya compte la plus grande richesse faunistique. Au détriment des villages. On y rencontre des lions, zèbres, gazelles, Rhinocéros et pas moins de 300 espèces d'oiseaux. On rencontre également des crocodiles monstrueux mais, beaucoup moins depuis que les Luo pratique la pèche intensive. Des perches du Nil en abondance, preuve dit-on, du passé du lac comme source du Nil. N'oublions pas que le Lac Turkana possède la plus grande concentration d'hippopotame du monde. Tandis que le lac possède une quarantaine d'espèces de poissons ou "samaki" les espèces les plus connus sont : les Niloticus avec les Lates comme Lates Niloticus perche géante du Nil pouvant atteindre les 180 kg dans le lac, Distichodus niloticus ou Tilapia nilotica. On est également susceptible de rencontrer quelques autres espèces comme Labeo horie, Alestes baremoze, Hydrocynus forskalii, les Tilapia ou encore la famille des Citharinidae : dérivé du Grec, kitharia = comme = cithare avec notamment Citharinus intermedius endémique du lac Turkana, appeler communément Citharine du lac Turkana. Andersonia leptura du bassin de l'Omo.

Le changement climatique aggrave les problèmes créés par les activités humaines. Les projets d'irrigation et hydro-électriques ont réduit le débit des fleuves Omo et Turkwell et contribué au déclin du lac Turkana. Cela a provoqué la disparition des plantes et des arbres autochtones le long du fleuve, où vivent les communautés Turkana. Même les cosses d’arbres, qui permettaient au bétail de survivre, ont disparu. Les animaux sont décimés par la sécheresse. Même le célèbre Golfe de Ferguson du lac Turkana – autrefois site de reproduction des poissons Tilapia - a disparu. Les communautés de pêcheurs de la région n'ont aujourd’hui plus rien à manger. Le secteur autrefois occupé par le Golfe a été envahi par des plantes étrangères appelées acacia prosophis.


http://aqualoury.fr.gd/Page-d-h-accueil.htm


Les animaux partage la terre avec humain, l'humain ne partage pas la terre avec les animaux.
Travailler est inutile, la preuve Jésus n'a jamais travailler.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum