Partagez
Cagouillard17
Cagouillard17
Administrateur
Date d'inscription : 06/05/2010
Nombre de messages : 3760

Liste de Maintenance
Mise à jour :: 29/04/2011
12052013
Question pour le ministère

J'aimerais connaitre votre avis concernant les certificats de CITES, lorsque nous achetons des coraux soumis à la réglementation du Cites aucun magasins nous donnent ou même parlent de ce numéro. Que se soit en magasin VPC ou Local (Les magasins qui donnent les certificats de CITES, c'est une perle rare...).

Vous trouvez ça logique ?

Selon vous que doit faire l'amateur lorsqu'il a des boutures de son aquarium ?

Bouture réalisé simplement parce que le corail devenait trop grand.
Attention je parle pas de bouturage en quantité qui pourrais faire pense à de l’élevage intensif. Mais de Monsieur tout le monde qui à une 10éne de bouture de temps à autres.
II ne vas pas les mettre à la poubelle ? C'est un animal quand même.
On ne peux pas demander au corail de ne pas se développer, ce n'est pas un animal que l'on accouple pour avoir des petits que l'on pourrais maîtriser.

A ton le droit de les vendre ? , De les mettre à la poubelle ?, De les données?

Si oui apparemment il suffirait d'un certificat de session. Qu'en pensez vous ?

Et si oui encore sur ce certificats faut t'il le numéro de CITES d'origine ?

Si oui de nouveau, pourquoi certain magasin nous ont carrément refusés de nous donner ce numéro lorsque nous leurs avons demandés ?

http://www.fedeaqua.org/index.php?option=com_content&view=article&id=525:letrange-silence-du-ministere-de-lecologie-et-du-developpement-durable&catid=27:publications&Itemid=41

http://www.fedeaqua.org/index.php?option=com_content&view=article&id=524:bourses-damateurs-la-ffa-repond-a-un-syndicat-de-commercants&catid=31:actus&Itemid=50


Certains syndicats d'animaleries n'a pour but que de protéger les intérêts financiers des animaleries, et ne ce soucie absolument pas par exemple que ces animaleries vendent et voir importent des espèces en toute illégalité puisque dans l'incapacité de produire les Cites.
Et pour certaine ce sont de vrai mouroir qui ne font aucun cas de la condition animale !!! C'est ici que les autorités compétentes devraient taper en premier lieu !



Je ne critique absolument pas le fait que les bourses peuvent porter préjudice au magasin d'aquariophilie. Si tel est le cas il faut bien entendu réguler ce genre de manifestation.

http://www.syndicat-animaleries.org/pages/informations-professionnelles/animaux-d-especes-non-domestiques/bourses.html

Les professionnels d'animaleries sont invités aux bourses , sa les fait connaitre et ils y gagnent "$", plus à être de notre coté qu'en oppositions ( ils se "battent" entres eux pour obtenir une place)

Nous nous fournissons en matériels, aliments, poisson etc... chez eux.

Nous partageons tous la même passion "sauf pour certain ou leur seule passion son l’appât du gain", n'oublions pas ça, ils ont besoins d'acheteurs et nous de revendeurs et on ne trouve pas tout en bourses vice versa ... Comme quoi une cohabitation est possible.

Lors d'événements comme les bourses nous nous échangeons les coraux, crevettes... au lieu de les prélever dans la nature. Vous savez pertinemment que lors des bourses nous échangeons / vendons nos reproductions personnelles, nous gagnons quelques euros (et oui c'est pas une mines d'or comme certains disent...) sont immédiatement réinvesties dans notre passion, magasins VPC etc "un cercle sans fin"

Vous devez certainement savoir que nous sommes tous des passionnés, nous sommes en mesure de reproduire en captivité, des animaux protégés par la convention de Washington... ainsi nous évitons les prélèvements en milieux naturels et protégeons les récifs coralliens.


Lors de leur entrée en France, les numéros de CITES sont accordés par lots pouvant compter plusieurs dizaines de conteneurs soit plusieurs centaines, voire milliers, de pieds coralliens (qui, précisons-le, sont de plus en plus originaires de fermes d’élevage donc non prélevés dans la nature). Ce sont des milliers de coraux qui sont titulaires du même numéro CITES. Aucun numéro de contrôle ne peut alors être fiable.


Y-a-t-il encore utilité à vouloir identifier sur le territoire Français des boutures coralliennes dont le pied mère a été importé il y a plusieurs années et qui est à l'origine de centaines d'autres pieds mère après grossissement, augmentant ainsi de manière exponentielle, les boutures devenant elles-mêmes pieds mère bouturables … ?

Pourquoi nous ne faisons pas comme la Belgique ou l'Allemagne ?



Nul n’est censé ignorer la loi ! Certes, mais quand ses textes d’application sont répartis dans plusieurs règlements, décrets, arrêtés... qu’elle est formulée différemment selon le domaine d'activité, que son application varie selon les circonstances, que l'administration ne répond pas d’une voix hunanime.

http://www.fedeaqua.org/index.php?option=com_content&view=article&id=528:-cites-toujours-pas-de-reponse&catid=31:actus&Itemid=50

Dans chaque département et région on a des D.D.P.P qui son plus moins flexible que les autres et donc un discours différent eux mêmes perdu dans les textes de lois !!!

Vous trouvez ça logique ?


Devons nous revenir au temps de la prohibition à vendre ou échanger nos boutures sous le manteau "marché noir" ?

Si vous pénalisez les bourses ce sera une porte ouverte aux trafiquants et nous remonterons plusieurs dizaines d'années en arrière avec des prélèvements en milieux naturels, anéantissant tous les efforts de protection et de sauvegarde de cette faune sauvage.

A moins que le Ministère ne se soucie pas de cette Faune, pas une priorité ?


Au jour d'aujourd'hui 90% des recifalistes se retrouvent hors-la-loi à son insu !!

Nous ne pouvons plus accepter cette situation et nous voudrions bien continuer notre passion en toute légalité.


Un nouveau changement dans le monde recifal est en cours !!...
En bien ou en mal tout est entre vos mains maintenant (nous espérons pouvoir tout de même continuer notre belle passion, sans trop de difficultés de votre part.)


Je fais valoir un droit de réponse. Chose obligatoire inscrite dans la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881, prévu à l'article 131, depuis la loi de 1974 sur la communication audiovisuelle, via l'article 6 de sa version remaniée en 1982, et depuis Loi pour la confiance dans l'économie numérique et ses décrets d'application de 2007.

En l’attente et restant à votre entière disposition.

bien Aquariophilement.

Ps :[i] il serait temps d'écouter le petit peuple et non pas seulement les lobby qui vous met une pression cela vous cache énormément de choses pour des enjeux économique (oui on en revient toujours au même l'argent.)[/i




Poisson

Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Cagouillard17
Voici une ébauche pour divers Ministères

Vous en pensez quoi ?

Bien-sûr toutes amélioration sera la bienvenue ::ok
Cagouillard17
tyrano34
super de la lecture lol , sacré histoire les deux derniers liens
Bon je vais partager le lien en espérant que d'autres aquariophiles et professionnels passionnés viens donné leurs avis et leurs questions.

Un grand merci à toi , Geoffrey pour la réalisation de ce sujet Wink
zébra
J'espère que le bon sens reprendra le dessus:soyons optimistes ::content2 .
tyrano34
tyrano34
http://www.fedeaqua.org/index.php?option=com_content&view=article&id=549:cites-reponse-du-ministere-de-lecologie&catid=80:infos-diverses&Itemid=41

Ce courrier confirme l'obligation de justifier l'importation ou l'acquisition licite des scleractiniaires (comme de toutes espèces inscrites aux annexes du réglement (CE) n° 338/97 du Conseil du 09/12/1997).

Aucune des solutions proposées par la Fédération n'a été retenue pour régulariser la situation des aquariophiles actuellement "hors la loi (moratoire, procédure utilisées pour les permis perdus, dérogation pour les animaux d'élevage...)

Par contre, la réponse mentionne qu'il sera rappelé aux professionnels l'obligation de délivrance d'un certificat de cession.

**********

Donc aucune évolution positive vers une régularisation ::pas bien
Qu'un rappel sera fait aux professionnels , certes mais comment et surtout quand? 

En conclusion ont fait pas assez de bruit pour avoir une écoute de nos recommandations.
Que se soit au sein de l'aquariophilie Française et dans le milieu de la vente des animaux rien n'évoluera si nous n'arrivons pas communiquer ensemble.

Cagouillard17
T’inquiètes il y a des failles dans les textes de lois.
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum